Version française

Vincent Lefèvre's Blog (in English, when available)

List of titles. Filtering by Javascript not available.

All blog items (this page takes several hundred of kilobytes).

I am also on Twitter (English / French tweets) and on the Framapiaf Mastodon instance.

[XML]

[2020-03-31 20:56:38 UTC]
New Patches for GNU MPFR 4.0.2

(CariBlog – MPFR – Software)

Patches 2 to 6 of GNU MPFR 4.0.2 are available in the bugs section of the MPFR 4.0.2 page. The main ones fix underflow/overflow issues that could be visible with the following functions: mpfr_set_ui_2exp, mpfr_set_si_2exp, mpfr_set_uj_2exp, mpfr_set_sj_2exp, mpfr_fmma, mpfr_fmms, mpfr_fma, mpfr_fms.

[2020-03-20 20:35:01 UTC]
Apache OCSP-Stapling Bug and Workaround

(Internet – Security – Unix/Linux)

The following can be useful to those who want to use OCSP stapling with the Apache web server, at least for a Debian 10 machine. I have added this text to my security web page.

Currently (at least up to version 2.4.41), if Apache cannot connect to the OCSP server, it propagates the error to the client (e.g. a web browser), even if the latest OCSP reply is still valid. This defeats one of the purposes of OCSP stapling, which should make temporary failures invisible. Here are various bug reports on this problem:

  • Apache bug 57121: ocsp stapling should not pass temporary server outages to clients

  • Apache bug 60182: SSLStaplingFakeTryLater Deviates From Documented Behavior of Only Being Effective When SSLStaplingReturnResponderErrors is On

  • Debian bug 933129: apache2: OCSP stapling poorly handled, yielding trylater errors in the client (which I've reported)

This is all the more annoying as failures appeared on my web server more and more frequently. A comment in Apache bug 57121 eventually mentioned a workaround: the use of a simple OCSP proxy, ocsp_proxy.

So I started to try that. Unfortunately there were some issues with my Debian 10 machine:

  • I reported the following bug: fail to start the systemd service due to the "test" utility being only in /usr/bin, which was quickly fixed after a short discussion.

  • There was some administration work to do, summarized below. This was not difficult, but as this was not documented, I was wondering why this did not work in the first place.

  • With the provided documentation (and other documents found on the net), Apache could not connect to the proxy. After some testing and debugging, I found out that Apache was trying to connect with IPv4 (due to the use of the address 127.0.0.1 in its configuration) while the proxy was listening on an IPv6 socket (due to the use of localhost in its configuration and the fact that IPv6 is preferred by default). After changing the Apache configuration, everything worked well. So I did a pull request (also containing a previous change), which was quickly merged (documentation fix for the Apache configuration).

Summary of things I had to do in order to use ocsp_proxy:

  1. Install the redis package (a database used by ocsp_proxy) and other packages that provide the needed Perl modules.

  2. As this can be seen in systemd/ocsp_proxy.service from the ocsp_proxy source, ocsp_proxy connects to redis on a Unix socket. However, redis does not create a socket in its default configuration. This needs to be changed by adding the following two lines to the configuration file /etc/redis/redis.conf:

    unixsocket /run/redis/redis.sock
    unixsocketperm 770

    The filename matches the one from systemd/ocsp_proxy.service.

  3. Restart the redis server with service redis restart.

  4. Download ocsp_proxy (e.g. by cloning the git repository) if not done already, and run the following commands as root. The third one needs to be run from the ocsp_proxy source tree.

    # adduser --system --group --home /var/lib/ocspproxy --no-create-home ocspproxy
    # adduser ocspproxy redis
    # make install SYSTEMD_DIR=/etc/systemd/system
    # systemctl enable ocsp_proxy.service --now

    The first command creates a user and a group ocspproxy as required by systemd/ocsp_proxy.service, and the second one adds this user to the redis group so that ocsp_proxy can connect to the socket. Since this is not a Debian package, the installation of the service file needs to be done under /etc/systemd/system; hence the SYSTEMD_DIR=/etc/systemd/system argument in the third command.

  5. As now correctly documented in ocsp_proxy, reconfigure Apache to use the proxy by adding the following line to the Apache SSL configuration file, typically /etc/apache2/mods-available/ssl.conf:

    SSLOCSPProxyURL http://localhost:8888/

    Then restart Apache.

[2020-03-15 17:59:47 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2020-03-10/2020-03-14)

(Cinema)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois) avant la fermeture des salles de cinéma en France pour plusieurs semaines à cause de l'épidémie de coronavirus, par ordre de préférence:

Wall Street (1987), d'Oliver Stone [AC]

Très bien. Vu à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Oliver Stone.

Police, d'Anne Fontaine [AC]

Film humaniste, d'après un roman tiré d'un fait divers. Vu en avant-première au Comoedia à Lyon, en présence de la réalisatrice Anne Fontaine.

Dans ce que la réalisatrice a dit après la projection:

  • Il s'agissait de la troisième projection du film en France.

  • La réalisatrice a fait un stage dans un commissariat, et les policiers lui ont notamment appris à tirer. C'était important, car ils se sentent différents avec leur arme.

  • Concernant les acteurs, Anne Fontaine a d'abord pensé à Virginie Efira. Elle a gardé les prénoms du roman, sans se rendre compte que Virginie Efira avait le même prénom que le personnage.

  • Les scènes dans la voiture ont été tournées en studio, avec une voiture entière et une voiture coupée en deux, puis des effets spéciaux pour incorporer l'extérieur.

  • Il n'y a pas de musique d'action: cela aurait été redondant. Il y a notamment du Jean-Sébastien Bach, joué par Glenn Gould. La réalisatrice a dit à propos de son producteur: Il a fait 17 films avec moi. Il m'a proposé cette musique.

  • L'acteur qui joue l'étranger est iranien. Il parle persan avec un accent tadjik (le Tadjikistan était déjà dans le roman).

Sortie en France le 2020-05-06.

Ein bisschen bleiben wir noch (Oskar & Lily / Oskar et Lily), d'Arash T. Riahi [AC]

Un joli film, parfois bouleversant, avec quelques bonnes idées de mise en scène. J'étais tout seul dans la salle, au Lumière Fourmi.

Sortie en France le 2020-03-04.

Vivarium, de Lorcan Finnegan [AC]

J'ai bien aimé. Dans le genre de la série TV La quatrième dimension. Quand on connaît ce type d'histoire, on trouve certaines choses prévisibles, et le film tourne un peu en rond. Mais visuellement, c'est très réussi.

Sortie en France le 2020-03-11.

Die weiße Hölle vom Piz Palü (1929) (L'enfer blanc du Piz Palu), d'Arnold Fanck / Georg Wilhelm Pabst [AC]

De très belles images, mais scénario sans logique derrière. C'est bien de voir des femmes faire de l'alpinisme (Piz Palü, 3900 m), mais en jupe (et jambes nues), je ne sais pas si c'est vraiment une bonne idée!

Vu en version restaurée (datant de 1997) à l'Institut Lumière, suite à sa reprise en salles en France. La qualité de la numérisation était décevante: une pixellisation très marquée.

Reprise en France le 2019-10-30.

De Gaulle, de Gabriel Le Bomin [AC]

Pas mal. Mon reproche est que le film manque de tension.

Sortie en France le 2020-03-04.

[2020-03-08 21:36:38 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2020-03-03/2020-03-08)

(Cinema)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Boze Cialo (La communion), de Jan Komasa [AC]

Très beau film. Beaucoup de tension. Un personnage principal imprévisible et magnifiquement interprété par Bartosz Bielenia.

Le film a remporté de nombreux prix dans les festivals.

Sortie en France le 2020-03-04.

The Invisible Man (Invisible Man), de Leigh Whannell [AC]

Excellent thriller, parfois terrifiant, porté par Elisabeth Moss. Une vision contemporaine (le harcèlement des femmes, la technologie…) sur le thème de l'homme invisible. Seule la fin n'est pas très réussie.

Sortie en France le 2020-02-26.

Monos, d'Alejandro Landes [AC]

J'ai beaucoup aimé. Musique expérimentale de Mica Levi, qui avait composé celle d'Under the Skin (2013); elle convient encore très bien au style du film.

Sortie en France le 2020-03-04.

Dark Waters, de Todd Haynes [AC]

Très bien. Un thriller captivant.

Sortie en France le 2020-02-26.

JFK (1991), d'Oliver Stone [AC]

Très bien, notamment la fin. Vu en 35 mm à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Oliver Stone.

Tell It to the Bees, d'Annabel Jankel [AC]

Joli film, vu dans le cadre de la 10e édition du festival Écrans Mixtes à Lyon. Avec Anna Paquin.

2040, de Damon Gameau [AC]

Documentaire intéressant. Sur le même sujet, Demain (2015) était nettement meilleur.

Sortie en France le 2020-02-26.

The Lord of the Rings (1978) (Le seigneur des anneaux), de Ralph Bakshi [AC]

Film d'animation en rotoscopie pas très réussi, mais ça reste une curiosité assez spéciale. Vu au cinéma Le Zola à Villeurbanne, dans le cadre d'une soirée organisée par Les Intergalactiques (2020-03-03). La présentation était très intéressante: À la mort de J. R. R. Tolkien, c'est son troisième fils, Christopher Tolkien, qui s'est occupé de l'héritage littéraire. Celui-ci était ravi qu'un cinéaste cherche à adapter l'oeuvre de son père et a donné son accord. Mais après avoir vu le résultat, il a dit plus jamais ça. La production avait décidé de faire 2 films, si bien que l'histoire de Tolkien n'est pas complète; la suite n'a finalement jamais été réalisée.

[2020-03-02 22:54:32 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2020-02-23/2020-03-02)

(Cinema)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Richard Jewell (Le cas Richard Jewell), de Clint Eastwood [AC]

Encore un grand film de Clint Eastwood, très humain et parfaitement maîtrisé de bout en bout, d'après une histoire vraie. Bien qu'il fasse plus de 2 heures, on ne sent pas du tout le temps passer. Tous les acteurs sont excellents.

Sortie en France le 2020-02-19.

Woman, de Yann Arthus-Bertrand / Anastasia Mikova [AC]

Très beau documentaire sur les femmes, entre témoignages parfois poignants et séquences artistiques magnifiques. Vu en avant-première à l'UGC Ciné Cité Confluence à Lyon, dans le cadre des documentaires du vendredi soir.

Sortie en France le 2020-03-04.

This Changes Everything (Tout peut changer, et si les femmes comptaient à Hollywood?), de Tom Donahue [AC]

Un documentaire très intéressant et dense, juste un peu long à démarrer. Il est surtout composé de témoignages, et il me semble même qu'il n'y a que ça dans sa première moitié; c'est dommage. À noter lors des témoignages d'actrices (acteurs femmes), le terme affiché à l'écran est le neutre actor (c'est le même métier, que la personne soit un homme ou une femme), et non actress, qui est considéré comme péjoratif.

Sortie en France le 2020-02-19.

The Doors (1991), d'Oliver Stone [AC]

Très bien. Vu en version restaurée numérique 4K à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Oliver Stone.

Reprise en France le 2019-06-26.

Adam, de Maryam Touzani [AC]

Un joli film.

Sortie en France le 2020-02-05.

L'état sauvage, de David Perrault [AC]

J'ai bien aimé dans l'ensemble. Belle photographie, le point fort du film. J'ai aussi beaucoup aimé la musique, qui participe à l'atmosphère envoûtante. Mais j'ai 2 reproches. Tout d'abord, il y a beaucoup de longueurs pendant une bonne partie du film; cependant, ça s'améliore nettement vers la fin. Mon autre reproche concerne le chariot bloqué: les personnages (sauf un) choisissent le passage le plus dangereux pour passer. Avec Alice Isaaz et Déborah François.

Sortie en France le 2020-02-26.

Kameradschaft (1931) (La tragédie de la mine), de Georg Wilhelm Pabst [AC]

Pas mal. Bien pour le sujet (d'après un roman et inspiré d'une histoire vraie), mais jeu des acteurs particulier.

Vu en version restaurée numérique 2K à l'Institut Lumière, suite à sa reprise en salles en France.

Reprise en France le 2019-10-30.

Judy, de Rupert Goold [AC]

Moyen. Ça se laisse voir, mais je n'ai pas été emballé, ni par la réalisation (classique, avec des flashbacks), ni par l'aspect biographique sur Judy Garland, en tout cas par rapport à la longueur du film: près de 2 heures. Le plus intéressant reste la performance de Renée Zellweger, qui a remporté l'Oscar de la meilleure actrice.

Sortie en France le 2020-02-26.

Midnight Express (1978), d'Alan Parker [AC]

Sans grand intérêt. Vu à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Oliver Stone, qui est scénariste de ce film, d'après l'autobiographie de William Hayes. Ce dernier a critiqué le portrait négatif des Turcs dans le film.

Zhuang si le yi zhi yang (Jinpa, un conte tibétain), de Pema Tseden [AC]

Trop lent. On s'ennuie beaucoup.

Sortie en France le 2020-02-19.

L'Atlantide (1932), de Georg Wilhelm Pabst [AC]

C'est vraiment mauvais. Lent et soporifique. Rien à sauver, peut-être à part une vague idée de scénario (d'après un roman).

Vu en version restaurée numérique à l'Institut Lumière, suite à sa reprise en salles en France. Le film a été tourné en 3 langues, avec des acteurs différents pour certains rôles (i.e., en quelque sorte, il y a 3 films): allemand, français et anglais; il s'agissait ici de celui tourné en français. Pendant le générique, au début, le texte était tronqué en haut et en bas, peut-être parce que le film a été projeté en 1.37 : 1 au lieu du 1.33 : 1 de la version en français (d'après Wikipédia).

Reprise en France le 2019-10-30.

[2020-02-23 00:57:24 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2020-02-16/2020-02-22)

(Cinema)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Salvador (1986), d'Oliver Stone [AC]

Chef-d'oeuvre! Un film très dur, inspiré de faits réels. J'aime beaucoup l'atmosphère chaotique; on ne sait jamais ce qui va se passer… Excellente prestation de James Woods.

Le thème final (a.k.a. love theme) de la musique de Georges Delerue est magnifique.

Vu en 35 mm à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Oliver Stone.

Born on the Fourth of July (1989) (Né un 4 juillet), d'Oliver Stone [AC]

Excellent film sur Ron Kovic, vétéran de la guerre du Vietnam, d'après ses mémoires. Vu en 35 mm à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Oliver Stone.

Es geschah am 20. Juli (1955) (C'est arrivé le 20 juillet), de Georg Wilhelm Pabst [AC]

Très bien. Nettement mieux que la version américaine Valkyrie (2008) de Bryan Singer, où les Allemands (nazis) parlent anglais!

Vu en version restaurée numérique à l'Institut Lumière, suite à sa reprise en salles en France.

Reprise en France le 2019-10-30.

Mientras dure la guerra (Lettre à Franco), d'Alejandro Amenábar [AC]

Très bien pour le côté historique (les débuts du franquisme). Belle photographie.

Sortie en France le 2020-02-19.

Aquarela (Aquarela - L'odyssée de l'eau), de Viktor Kosakovskiy [AC]

De très belles images, parfois impressionnantes. On n'a malheureusement quasiment aucune information sur les lieux où les scènes ont été tournées (on a seulement une liste de pays concernant les équipes de tournage au générique de fin). Sinon, on peut trouver quelques informations dans le synopsis, par exemple sur le site du distributeur.

Sortie en France le 2020-02-05.

La fille au bracelet, de Stéphane Demoustier [AC]

J'ai bien aimé. Un film bien écrit, même s'il est basé sur des invraisemblances au niveau de l'enquête. Par exemple, il n'est pas du tout question des traces laissées par le téléphone de la fille (il serait difficile de croire qu'il n'y en a pas). C'était pourtant primordial!

Basé sur le scénario d'Acusada (2018), film que je n'ai pas vu.

Sortie en France le 2020-02-12.

La cravate, d'Etienne Chaillou / Mathias Théry [AC]

Documentaire intéressant. Forme originale.

Sortie en France le 2020-02-05.

Un divan à Tunis, de Manele Labidi [AC]

Pas mal.

Sortie en France le 2020-02-12.

Cunningham, d'Alla Kovgan [AC]

Moyen. Belle photographie. Intérêt très limité, peut-être parce que je n'ai pu voir ce documentaire qu'en 2D, alors qu'il a été visiblement conçu pour la 3D essentiellement.

Sortie en France le 2020-01-01.

Lust for Life (1956) (La vie passionnée de Vincent van Gogh), de Vincente Minnelli / George Cukor [AC]

Pas très intéressant, sauf le début (auprès des mineurs). On finit par s'ennuyer. De plus, tous les dialogues sont en anglais (sans que ce soit justifié autrement que par le choix des acteurs), ne respectant pas les différentes langues des personnages; dans un contexte où il est question de voyages à travers l'Europe, c'est perturbant. Et l'éclairage électrique est trop visible; en particulier, les personnages ont parfois plusieurs ombres en plein jour.

Natural Born Killers (1994) (Tueurs nés), d'Oliver Stone [AC]

Je n'ai pas aimé. C'est un film très violent et stylisé: plans inclinés, généralement hypercourts, en couleur ou en noir et blanc (mixant parfois les deux), avec quelques séquences d'animation. Cela ne devrait être en soi pas une mauvaise chose, mais ce que je reproche au film, c'est qu'il n'y a que ça du début à la fin, sans humour, et c'est vite épuisant; j'étais aussi très près de l'écran, ce qui n'a pas aidé pour les yeux. Quentin Tarantino est à l'origine de l'histoire, mais à l'inverse, ses films ont toujours beaucoup d'humour. Ici, pas du tout. J'ai tout de même apprécié, comme d'habitude, Juliette Lewis (Cape Fear (1991), Strange Days (1995), From Dusk Till Dawn (1996)).

Vu en 35 mm à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Oliver Stone.

The Gentlemen, de Guy Ritchie [AC]

Je n'ai pas du tout aimé.

Sortie en France le 2020-02-05.

[2020-02-15 22:57:24 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2020-02-08/2020-02-15)

(Cinema)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Heaven & Earth (1993) (Entre ciel et terre), d'Oliver Stone [AC]

Film bouleversant et magnifique, inspiré de la vie de Le Ly Hayslip, avec la guerre du Vietnam vue du côté vietnamien. Superbe actrice Hiep Thi Le, qui joue le rôle de Le Ly Hayslip de 13 à 38 ans. Très belle musique de Kitarō [IMDb].

Vu en 35 mm à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Oliver Stone.

Au passage, la première affiche du film (version anglaise) est superbe.

La dernière vie de Simon, de Léo Karmann [AC]

Très beau film, bien écrit et avec beaucoup d'émotion, des acteurs convaincants et des effets spéciaux réussis (qui servent le scénario). Note: je l'ai vu sans avoir lu le synopsis auparavant, ce qui m'a permis d'avoir toute la surprise au début du film.

Sortie en France le 2020-02-05.

Official Secrets, de Gavin Hood [AC]

Excellent film sur la lanceuse d'alerte britannique Katharine Gun, interprétée avec perfection par Keira Knightley (peut-être son meilleur rôle). Beaucoup de tension, avec des retournements de situation (je ne connaissais pas l'affaire en question).

Vu au Zola à Villeurbanne, dans le cadre du festival Ciné O'Clock.

Nixon (1995), d'Oliver Stone [AC]

Très bien, que ce soit pour la mise en scène ou pour le jeu impressionnant d'Anthony Hopkins. Bien que très long (3 h 32 pour la director's cut), le film est dense, et j'ai eu du mal à suivre, probablement parce que je ne connaissais pas bien l'histoire américaine.

Vu en numérique à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Oliver Stone. Une durée de 3 h 12 était annoncée, mais le film a duré 3 h 32, car il s'agissait de la director's cut (l'Institut Lumière n'était pas au courant).

Tagebuch einer Verlorenen (1929) (Le journal d'une fille perdue / Trois pages d'un journal), de Georg Wilhelm Pabst [AC]

Très beau film. Certains plans sont magnifiques.

Vu en version restaurée numérique 2K à l'Institut Lumière, suite à sa reprise en salles en France.

Reprise en France le 2019-10-30.

Histoire d'un regard, de Mariana Otero [AC]

Documentaire très intéressant sur le photographe Gilles Caron.

Sortie en France le 2020-01-29.

The Southerner (1945) (L'homme du Sud), de Jean Renoir [AC]

J'ai bien aimé.

Reprise en France le 2020-02-05.

Wasp Network (Cuban Network), d'Olivier Assayas [AC]

Intéressant, malgré une présentation assez confuse. Au moins, la langue des personnages est respectée. D'après une histoire vraie.

Sortie en France le 2020-01-29.

Ziggy Stardust and the Spiders from Mars (1979), de D.A. Pennebaker [AC]

Le concert de David Bowie [IMDb] du 3 juillet 1973. Pas mal. Vu au Zola à Villeurbanne, dans le cadre du festival Ciné O'Clock.

The Lonely Battle of Thomas Reid (2017), de Feargal Ward

Documentaire assez intéressant sur un fermier irlandais qui se bat contre les tentatives de rachat de ses terres et même contre son expropriation. Quelques scènes sont reconstituées.

Vu au Zola à Villeurbanne, dans le cadre du festival Ciné O'Clock.

Die 3 Groschen-Oper (1931) (L'opéra de quat'sous), de Georg Wilhelm Pabst [AC]

Je n'ai pas accroché. Film mou au style théâtral. Ça se passe à Londres et c'est en allemand.

Vu en version restaurée numérique à l'Institut Lumière, suite à sa reprise en salles en France.

Reprise en France le 2019-10-30.

[2020-02-12 16:39:01 UTC]
mpfr.org Server Down

(CariBlog – MPFR – Software)

The mpfr.org server is currently down (amongst other virtualized servers, hosted at the same place). This is due to unexpected issues following a maintenance concerning the NAS that was done yesterday (2020-02-11 at 17:00 UTC). We still do not know when the server will be back online.

You can still obtain the GNU MPFR source code from the GNU FTP site and from InriaForge.

[Update] The server is now up.

[2020-02-08 00:50:43 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2020-01-25/2020-02-07)

(Cinema)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

A League of Their Own (1992) (Une équipe hors du commun), de Penny Marshall [AC]

Excellent film de baseball féminin, vu en 35 mm à l'Institut Lumière, dans le cadre du 7e festival Sport, Littérature et Cinéma.

The Hurricane (1999) (Hurricane Carter), de Norman Jewison [AC]

J'ai beaucoup aimé. Vu en 35 mm à l'Institut Lumière, dans le cadre du 7e festival Sport, Littérature et Cinéma.

Moneyball (2011) (Le stratège), de Bennett Miller [AC]

Très bien. Vu à l'Institut Lumière, dans le cadre du 7e festival Sport, Littérature et Cinéma.

Adoration, de Fabrice du Welz [AC]

Très beau film. Images et musique magnifiques, mais trop de gros plans (certains justifiés, d'autres non). Excellente prestation de Fantine Harduin. Dans la lignée de Badlands (1973) (La balade sauvage) de Terrence Malick.

Sortie en France le 2020-01-22.

Les parfums, de Grégory Magne [AC]

Bonne comédie, bien écrite, vue en avant-première dans le cadre du Label des Spectateurs UGC (film surprise).

Sortie en France le 2020-03-25.

Slacker (1990), de Richard Linklater [AC]

J'ai bien aimé.

Sortie en France le 2020-01-29.

La llorona, de Jayro Bustamante [AC]

J'ai bien aimé. Le film est cependant inabouti.

Sortie en France le 2020-01-22.

Birds of Prey: And the Fantabulous Emancipation of One Harley Quinn (Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn), de Cathy Yan [AC]

Le film, sans scénario, consiste essentiellement en une suite de scènes d'action (combats), peu intéressantes au début (même s'il y a quelques bonnes idées), mais excellentes vers la fin. À part ça, j'aime beaucoup Margot Robbie. En résumé, avis plutôt positif sur le film, mais on pouvait s'attendre à nettement mieux.

Vu à une des rares séances VOST en Dolby Cinema au Pathé Vaise à Lyon. Mais cela n'apporte pas grand chose: la définition de l'image semble proche du bon 2K, bien que le film ait été tourné en 3.4K; la salle n'apporte pas non plus grand chose sur le son. Point positif: le cinéma n'a pas rallumé les lumières pendant le générique, et en fait, ils ont tout simplement oublié de les rallumer à la fin (peut-être parce que le film a commencé en avance et s'est donc terminé aussi en avance).

Sortie en France le 2020-02-05.

Selfie, de Tristan Aurouet / Thomas Bidegain / Marc Fitoussi / Cyril Gelblat / Vianney Lebasque [AC]

On rit assez souvent.

Sortie en France le 2020-01-15.

Une belle équipe, de Mohamed Hamidi [AC]

On passe un assez bon moment, mais le film est au final très convenu.

Sortie en France le 2020-01-15.

Jojo Rabbit, de Taika Waititi [AC]

Pas mal. Le film a un style particulier, qui ne fonctionne pas vraiment: si c'est censé être une comédie, on ne rit en fait quasiment pas, le film reste juste amusant. À retenir surtout, Thomasin McKenzie (découverte dans Leave No Trace), très émouvante.

Sortie en France le 2020-01-29.

Les traducteurs, de Régis Roinsard [AC]

Moyen. Peu crédible, pas de tension, et partiellement prévisible. La fin est assez bonne, mais se passe trop vite.

Sortie en France le 2020-01-29.

While the City Sleeps (1956) (La cinquième victime), de Fritz Lang [AC]

Moyen. Le début laisse présager un bon film, mais finalement, on en sort déçu. Film vu en 35 mm à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Fritz Lang. Copie de médiocre qualité.

Reprise en France le 2003-09-10.

Hvítur, hvítur dagur (Un jour si blanc), de Hlynur Palmason [AC]

Quelques bonnes idées de mise en scène, mais film hermétique. On se demande ce que certaines scènes (et même la plupart) sont censées apporter.

Sortie en France le 2020-01-29.

Yau doh lung fu bong (2004) (Judo), de Johnnie To [AC]

Très belle photo, mais ennuyeux (pas de scénario). Vu en version restaurée numérique 4K à l'Institut Lumière, dans le cadre du 7e festival Sport, Littérature et Cinéma, en avant-première de la sortie du film en salles en France par Carlotta Films.

Fat City (1972), de John Huston [AC]

Moyen. Fin pas terrible. Film vu à l'Institut Lumière, dans le cadre du 7e festival Sport, Littérature et Cinéma.

Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part, d'Arnaud Viard [AC]

Suite de scènes sans intérêt et sans émotion. On s'ennuie.

Sortie en France le 2020-01-22.

[2020-01-24 22:24:21 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2020-01-18/2020-01-24)

(Cinema)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Die Nibelungen: Kriemhilds Rache (1924) (Les Nibelungen, la vengeance de Kriemhild), de Fritz Lang [AC]

J'ai adoré. Cette seconde partie gagne en rythme et en intensité. Des plans superbes. Film vu en version restaurée (précédé de la première partie) à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Fritz Lang. Il y avait des erreurs dans les sous-titres.

Die Nibelungen: Siegfried (1924) (Les Nibelungen: la mort de Siegfried), de Fritz Lang [AC]

J'ai beaucoup aimé. Film vu en version restaurée (suivi de la seconde partie) à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Fritz Lang. Il y avait des erreurs dans les sous-titres.

Swallow, de Carlo Mirabella-Davis [AC]

Un film dérangeant, qui avait d'ailleurs été sélectionné à l'Étrange Festival 2019. Comme ça, on apprend ce qu'est le pica. Ça m'a rappelé un peu Dans ma peau (2002) de Marina de Van, et aussi le cinéma de David Lynch, avec tous ces personnages bizarres. Excellente mise en scène, des décors colorés et beaucoup de reflets. Et l'actrice principale Haley Bennett est très convaincante.

Sortie en France le 2020-01-15.

La guerre du feu (1981), de Jean-Jacques Annaud [AC]

Très bien. Vu en 35 mm (mais copie assez vieille) lors d'une soirée spéciale à l'Institut Lumière, en présence du réalisateur Jean-Jacques Annaud, le 2020-01-21. Sinon je l'avais déjà vu à la télévision quand j'étais petit.

Bombshell (Scandale), de Jay Roach [AC]

Très bien pour le sujet et le casting (Charlize Theron, Nicole Kidman, Margot Robbie). Un film rythmé avec un peu de tension et d'humour, mais qui manque de clarté dans le déroulement des faits.

Sortie en France le 2020-01-22.

Marche avec les loups, de Jean-Michel Bertrand [AC]

Documentaire intéressant, qui ne traite pas que des loups. De belles images.

Sortie en France le 2020-01-15.

Tenki no ko (Les enfants du temps), de Makoto Shinkai [AC]

Joli film d'animation, mais tout comme Voyage vers Agartha (2011) et Your Name (2016), je trouve le film trop long (peut-être dû au manque de rythme) et le scénario pas très au point. Enfin, c'est peut-être un peu mieux, mais pas sûr…

Sortie en France le 2020-01-08.

Frau im Mond (1929) (La femme sur la lune), de Fritz Lang [AC]

Moyen. Beaucoup trop long et peu intéressant. Vu en version restaurée (2000, avec musique datant de 2005) à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Fritz Lang. La musique de cette version est trop envahissante.

Liliom (1934), de Fritz Lang [AC]

Pas terrible. Manque de rythme. Certains points du scénario sont franchement mauvais. Je ne sais pas quel message Fritz Lang essaie de faire passer tout à la fin, mais c'est vraiment douteux… Film vu en 35 mm à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Fritz Lang.

[2020-01-17 20:54:53 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2020-01-09/2020-01-17)

(Cinema)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

1917, de Sam Mendes [AC]

Grandiose! Tout d'abord une énorme performance au niveau de la mise en scène, avec des plans-séquences très fluides et naturels. Le film est construit en fait comme 2 plans-séquences (voire un seul); on peut deviner certains raccords, mais sans que ce soit vraiment visible. À noter aussi des images superbes, notamment au début de la seconde partie. Et certaines scènes pourraient faire penser à un film d'horreur.

Vu en Dolby Cinema (au Pathé Vaise à Lyon, qui propose quelques séances en VO), appréciable pour l'image en 4K et du vrai noir.

Sortie en France le 2020-01-15.

La Gomera (Les siffleurs), de Corneliu Porumboiu [AC]

J'ai bien aimé.

Sortie en France le 2020-01-08.

Lola vers la mer, de Laurent Micheli [AC]

Joli film, émouvant, au format 1.33.

Sortie en France le 2019-12-11.

Juo ren mi mi (Nina Wu), de Midi Z [AC]

Film inégal.

Sortie en France le 2020-01-08.

The Decline of Western Civilization (1981), de Penelope Spheeris [AC]

Pas mal. Vu au Comoedia (salle 1) à Lyon, dans le cadre d'une Séance Hallucinée.

Lillian, d'Andreas Horvath [AC]

Pas mal. Ce que je reproche à ce road-movie est qu'on est dans le flou permanent: on voit parfois Lillian regarder une carte, mais on ne sait finalement pas vraiment où elle passe, et on n'a aucune idée du temps qui s'écoule. De plus, comment Lillian passe-t-elle les frontières avec le Canada? Et plus généralement, on ne voit pas les difficultés, même si on peut parfois les deviner. Bref, un film très superficiel, qui se résume à une suite de scènes, à voir juste pour l'actrice Patrycja Planik.

Sortie en France le 2019-12-11.

Da xiang xi di er zuo (An Elephant Sitting Still), de Bo Hu [AC]

Pas mal. La seule chose que je reproche au film est qu'il est inutilement beaucoup trop long: alors qu'il ne se passe pas énormément de choses, il dure près de 4 heures! J'apprécie les longs plans; cependant, il y a peu de recherche dans la réalisation (j'avais pu lire à la manière de Béla Tarr, que j'aime beaucoup, mais c'est ici en fait très en dessous), ce qui ne permet pas de justifier cette durée.

Note: À sa sortie il y a un an, le film n'était projeté que dans de toutes petites salles à Lyon, et je n'avais pas du tout envie de passer 4 heures dans ces conditions. J'ai pu le voir maintenant dans une grande salle au Comoedia (la 5), dans le cadre du Festival cinéma Télérama.

Sortie en France le 2019-01-09.

The Return of Frank James (1940) (Le retour de Frank James), de Fritz Lang [AC]

Pas mal. Vu en numérique à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Fritz Lang.

No Coração do Mundo (Au coeur du monde), de Gabriel Martins / Maurílio Martins [AC]

Moyen.

Sortie en France le 2019-12-18.

M (1951), de Joseph Losey [AC]

Moyen. Vu en version restaurée numérique (2015) à l'Institut Lumière dans une soirée double programme: le chef-d'oeuvre M - Eine Stadt sucht einen Mörder (1931) (M le maudit) de Fritz Lang, suivi de ce remake de Joseph Losey, dans le cadre de la rétrospective Fritz Lang. Certains plans sont très similaires à l'original. Sinon, sur les différences, il n'y a rien de positif par rapport à l'original (à part la qualité technique de l'image), et c'est même très nettement inférieur. Bref, un remake complètement inutile.

Dr. Mabuse, der Spieler (1922) (Mabuse le joueur / Le docteur Mabuse), de Fritz Lang [AC]

Film vu en version restaurée numérique 2K à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Fritz Lang, avec entracte entre les 2 parties. Extrêmement long (4 h 30), lent, et répétitif (notamment la première partie). De plus, il y a souvent beaucoup trop de texte sur les cartons, si bien que d'ailleurs les sous-titres sont difficilement lisibles!

[2020-01-09 00:49:44 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2019-12-18/2020-01-08)

(Cinema)

J'ai beaucoup de retard et je ferai un bilan de l'année 2019 et du festival Lumière plus tard. En attendant, voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Little Women (Les filles du Docteur March), de Greta Gerwig [AC]

J'ai beaucoup aimé. Excellent casting, avec 3 actrices parmi mes préférées: Saoirse Ronan, Emma Watson et Florence Pugh. Photographie magnifique. Montage très intéressant: si les allers-retours entre présent et passé sont assez classiques, ils apparaissent ici très fluides, paradoxalement quasiment dans une certaine continuité; cela m'a un peu perturbé, mais au final, j'ai trouvé cela très réussi. Belle musique d'Alexandre Desplat.

Sortie en France le 2020-01-01.

Les vétos, de Julie Manoukian [AC]

Très bonne comédie sur les vétérinaires de campagne, bien écrite. On rit beaucoup (cf passage des 4 blessés, par exemple). Très bonne prestation de Noémie Schmidt, découverte dans L'étudiante et Monsieur Henri (2015).

Sortie en France le 2020-01-01.

Chun Jiang Shui Nuan (Séjour dans les monts Fuchun), de Xiaogang Gu [AC]

Magnifiquement filmé, avec un superbe plan-séquence. Mais difficile à suivre avec ses divers personnages (j'étais peut-être un peu trop fatigué).

Sortie en France le 2020-01-01.

Beyond a Reasonable Doubt (1956) (L'invraisemblable vérité), de Fritz Lang [AC]

Très bien, même si c'est partiellement prévisible. Vu à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Fritz Lang.

Nan Fang Che Zhan De Ju Hui (Le lac aux oies sauvages), de Yi'nan Diao [AC]

Très bon polar se déroulant principalement la nuit. Image d'excellente qualité. Film tourné dans le dialecte de Wuhan.

Sortie en France le 2019-12-25.

Star Wars: Episode IX - The Rise of Skywalker (Star Wars: L'ascension de Skywalker), de J.J. Abrams [AC]

Le film vaut essentiellement pour ses effets spéciaux et sa mise en scène. On ne s'ennuie pas, mais concernant le scénario, rien de bien intéressant, ni de surprise. Le film manque aussi d'humour.

Vu une première fois en 3D dans la toute nouvelle salle IMAX du Pathé Carré de Soie (métropole de Lyon), qui a maintenant un projecteur laser 4K, à l'une des rares séances VOST. Ils avaient d'ailleurs commencé par projeter la VF (plutôt bonne, cependant), avant de redémarrer le film en VOST au bout de 15 minutes environ.

Revu en Dolby Cinema 3D au Gaumont Wilson à Toulouse. Techniquement, je suis déçu sur un point: le noir n'était pas complètement noir, alors que cela devait être un avantage du Dolby Vision.

Difficile de comparer ces deux types de projections. Ce sont toutes deux des conditions de projection exceptionnelles. Le seul avantage vraiment visible de l'IMAX 3D par rapport au Dolby Cinema 3D est qu'on achète nos lunettes 3D, et donc elles sont toujours propres (mais pour la projection au Gaumont Wilson, les lunettes 3D Dolby Cinema étaient convenables).

Sortie en France le 2019-12-18.

Sherlock Jr. (1924) (Sherlock Junior), de Buster Keaton [AC]

J'ai bien aimé. Moins drôle que les autres films de Buster Keaton, mais avec des idées scénaristiques très originales.

Vu dans sa version restaurée numérique 4K de 2015 par la Cinémathèque de Bologne pour la Cohen Film Collection, avec musique de Timothy Brock.

Reprise en France le 2019-12-25.

Ministry of Fear (1944) (Espions sur la Tamise / Le ministère de la peur), de Fritz Lang [AC]

J'ai bien aimé. Un film d'espionnage, avec de l'humour. Le plus: le passage de l'oeuvre de charité au début. La fin du film m'a bien fait marrer.

Vu en version numérique restaurée à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Fritz Lang.

Reprise en France le 2018-08-29.

A Vida Invisível (La vie invisible d'Eurídice Gusmão), de Karim Aïnouz [AC]

J'ai bien aimé. Concernant le scénario, l'idée de départ est originale, mais pas vraiment exploitée.

Sortie en France le 2019-12-11.

Jumanji: The Next Level (Jumanji: Next Level), de Jake Kasdan [AC]

Divertissant pour ses scènes d'action.

Sortie en France le 2019-12-04.

Spies in Disguise (Les Incognitos), de Nick Bruno / Troy Quane [AC]

Pas mal. Vu en VOST.

Sortie en France le 2019-12-25.

Ghost Tropic, de Bas Devos [AC]

Lent et superficiel. Il ne se passe pas grand chose.

Sortie en France le 2020-01-01.

Moonfleet (1955) (Les contrebandiers de Moonfleet), de Fritz Lang [AC]

Je n'ai pas aimé. Le film a énormément vieilli. Éclairage artificiel beaucoup trop visible (les personnages ont plusieurs ombres, y compris en extérieur…). Film vu en 35 mm à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Fritz Lang.

[2019-12-17 23:48:24 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2019-12-07/2019-12-17)

(Cinema)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Katsuben! (Talking the Pictures), de Masayuki Suo [AC]

J'ai adoré. En plus du sujet très original (les benshi), le scénario est très bon et on rit assez souvent. Film vu au cinéma Lumière Bellecour dans le cadre de la 14e édition du festival du cinéma japonais contemporain (Kinotayo).

A Hidden Life (Une vie cachée), de Terrence Malick [AC]

Superbement bien filmé, avec une très belle musique (originale et non originale). En revanche, je suis très déçu par la qualité de la copie numérique projetée à l'Institut Lumière, où j'ai vu le film en avant-première (la veille de sa sortie en salles): ce n'était visiblement que du 2K, alors que la salle est équipée en 4K.

Sortie en France le 2019-12-11.

Motherless Brooklyn (Brooklyn Affairs), d'Edward Norton [AC]

Très bien. D'après un roman, et cela se ressent.

Sortie en France le 2019-12-04.

Knives Out (À couteaux tirés), de Rian Johnson [AC]

Très bon thriller pour ses nombreux rebondissements, avec de l'humour.

Sortie en France le 2019-11-27.

Aurélie Dupont danse l'espace d'un instant (2010), de Cédric Klapisch [AC]

Documentaire intéressant avec de très belles scènes de danse. Écrit pour la télévision, je l'ai vu au Comoedia à Lyon le 2019-12-17 en présence du réalisateur Cédric Klapisch, pour une de ses toutes premières projections sur grand écran (si ce n'est la première).

Gloria Mundi, de Robert Guédiguian [AC]

Très bon mélodrame social.

Sortie en France le 2019-11-27.

Human Desire (1954) (Désirs humains), de Fritz Lang [AC]

J'ai bien aimé. Une des adaptations du roman La Bête humaine d'Émile Zola. Film vu en 35 mm à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Fritz Lang.

Speed Racer (2008), de Lana Wachowski / Lilly Wachowski [AC]

Film aux scènes d'action inventives, visuellement complètement fou, et au montage tout aussi inventif, mêlant passé et présent. Vu en 35 mm à l'Institut Lumière lors de la nuit Matrix et soeurs Wachowski. Mais c'était la fin de la nuit, si bien que j'ai pas mal dormi, d'autant plus que je ne me suis pas ménagé la journée, n'ayant initialement pas eu l'intention d'aller à cette nuit. Et je n'ai donc pas suivi grand chose concernant l'histoire (ce qui n'est cependant peut-être pas un très gros problème pour ce film).

Chanson douce, de Lucie Borleteau [AC]

Pas mal. Seule la scène de la dînette est originale, et c'est la plus marquante. Adaptation du roman éponyme de Leïla Slimani, qui a obtenu le prix Goncourt en 2016. On pouvait donc s'attendre à nettement mieux.

Sortie en France le 2019-11-27.

Black Christmas, de Sophia Takal [AC]

Moyen. Un slasher qui se laisse voir, limite Z. C'est prévisible et ça ne fait pas vraiment peur, mais c'est parfois rigolo.

L'absence de véritables scènes d'horreur est essentiellement due à la censure américaine, pour que le film, féministe, puisse être vu par des spectateurs de moins de 18 ans (cf explications sur Wikipédia, d'après l'article Blumhouse's Black Christmas Was Written For R Rating, Then Test Screenings Forced PG-13 sur IndieWire). Dommage, d'autant plus que je doute fortement que tel qu'il est écrit, ce film desserve vraiment la cause féministe.

Sortie en France le 2019-12-11.

Das wandernde Bild (1920) (L'image vagabonde), de Fritz Lang [AC]

Moyen. Film pas très intéressant, et la fatigue n'a pas aidé. Des lourdeurs sur la fin.

Vu en ciné-concert à l'Institut Lumière, avec accompagnement au piano par Didier Martel, dans le cadre de la rétrospective Fritz Lang.

Clash by Night (1952) (Le démon s'éveille la nuit), de Fritz Lang [AC]

Je n'ai pas vraiment accroché. Vu en 35 mm à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Fritz Lang.

Les enfants d'Isadora, de Damien Manivel [AC]

Je n'ai pas aimé, d'autant plus que le film est très lent.

Sortie en France le 2019-11-20.

[2019-12-06 17:59:21 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2019-11-23/2019-12-05)

(Cinema)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

J'accuse, de Roman Polanski [AC]

Un grand film avec un excellent casting.

Sortie en France le 2019-11-13.

La belle époque, de Nicolas Bedos [AC]

Très bon scénario, vraiment original. À rapprocher de The Game (1997).

Sortie en France le 2019-11-06.

The Breakfast Club (1985) (Breakfast Club), de John Hughes [AC]

J'ai beaucoup aimé. Avec au casting Molly Ringwald et Ally Sheedy.

Ford v Ferrari (Le Mans 66), de James Mangold [AC]

Très bien. Mais dans le genre de film de courses automobiles basé sur une histoire vraie, Rush (2013) de Ron Howard était nettement meilleur (scénario plus développé, en particulier dans la présentation des personnages).

Sortie en France le 2019-11-13.

Martin Eden, de Pietro Marcello [AC]

J'ai bien aimé. Très belle photographie. Film tourné en 16 mm; on n'a pourtant pas du tout l'impression de flou sur grand écran.

Sortie en France le 2019-10-16.

Proxima, d'Alice Winocour [AC]

J'ai bien aimé.

Vu à l'UGC Ciné Cité Internationale à Lyon (salle 6), et il y avait un petit problème avec le projecteur: un pixel bleu vers le bas, au milieu. C'était déjà le cas dans cette même salle 3 mois auparavant!

Sortie en France le 2019-11-27.

Little Joe, de Jessica Hausner [AC]

Pas mal. Le film fait fortement penser à Invasion of the Body Snatchers (1956). Malheureusement ça manque de rythme et de tension.

Sortie en France le 2019-11-13.

Last Christmas, de Paul Feig [AC]

Une comédie romantique assez jolie, mais aussi un peu ratée. Je suis allé la voir surtout pour Emilia Clarke, déguisée ici en lutin.

Sortie en France le 2019-11-27.

Parwareshghah (L'orphelinat), de Shahrbanoo Sadat [AC]

J'ai assez bien aimé.

Sortie en France le 2019-11-27.

Spione (1928) (Les espions), de Fritz Lang [AC]

Pas mal (mais j'étais fatigué). J'ai surtout aimé la fin. Vu en ciné-concert à l'Institut Lumière, avec accompagnement au piano par Fred Escoffier, dans le cadre de la rétrospective Fritz Lang. Il s'agissait de la version restaurée de 2004, d'une durée de 2 h 30.

Sympathie pour le diable, de Guillaume de Fontenay [AC]

Pas mal. Ce qui surprend surtout, c'est la personnalité du journaliste Paul Marchand, interprété par Niels Schneider.

Sortie en France le 2019-11-27.

Les éblouis, de Sarah Suco [AC]

Intéressant pour son sujet et très bonne prestation de la jeune actrice Céleste Brunnquell, mais cela fait téléfilm. De plus, j'ai trouvé qu'il y avait un problème de scénario et de montage: on a l'impression que l'intrigue se déroule en quelques semaines, alors que Camille (Céleste Brunnquell) a 12 ans au début (cf synopsis officiel) et qu'elle fête ses 14 ans au cours du film. La seule véritable indication est la petite soeur: bébé au début, elle a 3 ans (actrice différente) à la fin. En particulier, on a aussi l'impression que l'intégration dans la communauté religieuse se fait du jour au lendemain (ce qui paraît très surprenant).

Sortie en France le 2019-11-20.

Knives and Skin, de Jennifer Reeder [AC]

Un film stylisé et mystérieux. La réalisatrice s'est inspirée de David Lynch. Mais c'est malheureusement très creux et ennuyeux.

Sortie en France le 2019-11-20.

Die 1000 Augen des Dr. Mabuse (1960) (Le diabolique docteur Mabuse), de Fritz Lang [AC]

Je n'ai pas aimé. Le film a énormément vieilli. Vu à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Fritz Lang.

[2019-11-23 09:17:11 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2019-11-10/2019-11-22)

(Cinema)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence, hors best of du festival Lumière (qui est maintenant terminé, mais je parlerai du festival une fois que j'aurai entré les films dans ma base de données, probablement courant décembre).

Mais tout d'abord, je recommande fortement Les misérables, de Ladj Ly [AC], sorti mercredi dernier. Je l'avais vu en avant-première il y a deux mois. C'est un des meilleurs films de l'année. Prix du Jury (ex-aequo) à Cannes, amplement mérité.

Furie, d'Olivier Abbou [AC]

Très bien. Un film éprouvant. Le début est inspiré d'une histoire vraie.

Sortie en France le 2019-11-06.

Seules les bêtes, de Dominik Moll [AC]

Très bon thriller d'après le roman éponyme de Colin Niel, qui a remporté le prix Polar en séries du festival Quais du polar. Il est composé de 4 chapitres (un de moins que le roman, car les deux derniers ont été regroupés en un seul) avec montage non linéaire, permettant d'avoir des points de vue différents et des explications de ce qui se passe. Le film est aussi assez drôle.

Vu en avant-première au Comoedia à Lyon, en présence du réalisateur Dominik Moll. Ce dernier a expliqué que pour les jeunes africains, c'était leur véritable travail; ils jouent en quelque sorte leur propre rôle.

Le film a notamment été tourné près de Florac.

Sortie en France le 2019-12-04.

Vredens dag (1943) (Jour de colère), de Carl Theodor Dreyer [AC]

Très bien. Film assez particulier, du fait de son style très théâtral dans la prononciation des dialogues. Vu en version restaurée.

Hors normes, d'Olivier Nakache / Éric Toledano [AC]

Très bien.

Sortie en France le 2019-10-23.

Koko-di Koko-da, de Johannes Nyholm [AC]

Un petit film d'horreur énigmatique et poétique. J'ai bien aimé.

Sortie en France le 2019-11-13.

Frozen II (La reine des neiges II), de Chris Buck / Jennifer Lee [AC]

Visuellement réussi. Bonne mise en scène. De l'humour. Mais scénario moyen. Nettement inférieur au premier volet, Frozen (2013).

Sortie en France le 2019-11-20.

Adults in the Room, de Costa-Gavras [AC]

Intéressant, d'après le livre de Yánis Varoufákis (ministre des Finances grec en 2015), mais un peu confus. Lors de déplacements rapides de la caméra, l'image est floue, ce qui est parfois gênant.

Sortie en France le 2019-11-06.

Das Testament des Dr. Mabuse (1933) (Le testament du docteur Mabuse), de Fritz Lang [AC]

Certains plans sont superbes, sinon j'ai trouvé le film mou et confus, et je n'ai pas trop accroché, mais peut-être parce que j'étais crevé. Vu en version intégrale restaurée (version allemande).

Reprise en France le 2019-04-17.

And Then We Danced (Et puis nous danserons), de Levan Akin [AC]

Je n'ai pas vraiment accroché.

Sortie en France le 2019-11-06.

Une colonie, de Geneviève Dulude-De Celles [AC]

Je n'ai pas aimé. Le film (sur le passage de l'enfance à l'adolescence) ne raconte pas grand chose et traîne en longueur.

Sortie en France le 2019-11-06.



webmaster@vinc17.org