Version française

Vincent Lefèvre's Blog (in English, when available)

List of titles. Filtering by Javascript not available.

All blog items (this page takes several hundred of kilobytes).

I am also on Twitter (English / French tweets) and on the Framapiaf Mastodon instance.

[XML]

[2024-06-01 21:56:30 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2024-05-18/2024-06-01)

(Cinema)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Furiosa: A Mad Max Saga (Furiosa: Une saga Mad Max), de George Miller [AC]

Superbe! Visuellement magnifique. Excellente mise en scène. Du très grand spectacle. Avec Anya Taylor-Joy.

Film produit en 8K, et la bande-annonce sur YouTube est même disponible en 8K!

Sortie en France le 2024-05-22.

Abigail, de Matt Bettinelli-Olpin / Tyler Gillett [AC]

J'ai beaucoup aimé. Entre thriller et horreur, et même comédie. Scénario très original pour ce genre de film. Les personnages sont aussi intéressants, bien que peu développés. Avec des références au roman Dix Petits Nègres (And Then There Were None) d'Agatha Christie.

Sortie en France le 2024-05-29.

The Strangers: Chapter 1 (Les intrus), de Renny Harlin [AC]

Un film d'horreur très efficace et vraiment stressant, même si les idées sont du déjà vu. Tension accrue par le côté mystérieux (par exemple, aucune explication).

Note: Je n'ai jamais pu voir le film d'origine The Strangers (2008), au moins parce qu'il n'est jamais sorti en salles en France, et par conséquent, ni sa suite The Strangers: Prey at Night (2018).

Sortie en France le 2024-05-15.

Ghost (1990), de Jerry Zucker [AC]

J'ai bien aimé. Entre comédie romantique, fantastique et thriller. Vu pour la première fois (je crois bien) au cinéma à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Maurice Jarre.

Greenhouse, de Lee Sol-hui [AC]

Un drame long à démarrer, avec un montage aléatoire. Le film devient intéressant lorsqu'arrive le côté thriller. Plutôt bon dans l'ensemble, surtout la fin.

Vu sans avoir lu le synopsis auparavant.

Sortie en France le 2024-05-29.

Bend of the River (1952) (Les affameurs), d'Anthony Mann [AC]

J'ai assez bien aimé, surtout vers la fin. Vu en numérique à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Anthony Mann.

La maschera del demonio (1960) (Le masque du démon), de Mario Bava [AC]

J'ai assez bien aimé. Le film vaut surtout pour son ambiance.

Vu en version restaurée à l'Institut Lumière (film distribué par Tamasa Distribution).

Reprise en France le 2023-10-11.

Rendez-vous avec Pol Pot, de Rithy Panh [AC]

J'ai assez bien aimé. Vu en avant-première au Comoedia à Lyon (salle 1), en présence du réalisateur et co-scénariste Rithy Panh et de l'actrice Irène Jacob. À propos des figurines utilisées par Rithy Panh pour certaines scènes: c'est une technique déjà utilisée dans ses films précédents depuis L'image manquante (2013), pour que le spectateur imagine.

Sortie en France le 2024-06-05.

Queens (Reines), de Yasmine Benkiran [AC]

J'ai assez bien aimé. Le film manque d'originalité.

Sortie en France le 2024-05-15.

Foudre, de Carmen Jaquier [AC]

De très belles images, mais scénario peu captivant.

Sortie en France le 2024-05-22.

Assemblage, de Sofiene Mamdi [AC]

Moyen. Film en un unique plan-séquence de 90 minutes, ce qui est quasiment le seul intérêt, mais limité, car tout se passe à peu près au même endroit: un bar et quelques scènes à l'extérieur. À part ça, il n'y a pas vraiment de scénario et on ne comprend pas grand chose, ce qui rend le film ennuyeux. Le film décolle les 20 dernières minutes, avec de l'action et quelques rebondissements, mais ça reste flou. Autres défauts: à part pour le couple américain, plutôt convaincant, le jeu des acteurs n'est pas terrible; et au début du film, certaines voix à l'extérieur ne sont pas naturelles (on entend une sorte d'écho). Une qualité, tout de même: un joli travail sur la lumière (à l'intérieur du bar et à l'extérieur de nuit).

Sortie en France le 2024-05-29.

La memoria infinita (La mémoire éternelle), de Maite Alberdi [AC]

Documentaire chilien sur un journaliste atteint de la maladie d'Alzheimer et sa femme. Beaucoup trop long et trop personnel, et on n'apprend rien. En bref, peu intéressant.

Sortie en France le 2024-05-08.

[2024-05-17 21:55:51 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2024-05-09/2024-05-17)

(Cinema)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence. Tout d'abord, je recommande l'excellent film d'horreur Cuando acecha la maldad (When Evil Lurks), de Demián Rugna [AC], sorti mercredi dernier, que j'avais vu au festival Hallucinations Collectives.

Upon Entry (Border Line), d'Alejandro Rojas / Juan Sebastián Vasquez [AC]

Très bon thriller psychologique. Quasiment un huis clos, avec plein de tension. Le film est court et le temps passe rapidement pour nous.

Sortie en France le 2024-05-01.

Un p'tit truc en plus, d'Artus [AC]

Très bonne comédie. On rit souvent.

Sortie en France le 2024-05-01.

Le deuxième acte, de Quentin Dupieux [AC]

Très bien. Belle performance d'acteurs.

Sortie en France le 2024-05-14.

Le tableau volé, de Pascal Bonitzer [AC]

J'ai bien aimé.

Sortie en France le 2024-05-01.

The Night of the Generals (1967) (La nuit des généraux), d'Anatole Litvak [AC]

J'ai bien aimé. Le problème principal: la langue des personnages n'est pas respectée (tout est en anglais, enfin presque). Le 3e film que je vois où il est question du complot du 20 juillet 1944 (mais ici, c'est un sujet un peu annexe), après Valkyrie (2008) de Bryan Singer (aussi tout en anglais) et Es geschah am 20. Juli (1955) de Georg Wilhelm Pabst.

Vu à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Maurice Jarre.

The Palace, de Roman Polanski [AC]

Comédie de mauvais goût. Il n'y a pas de scénario, mais on rit bien. Un croisement entre The Party (1968), Triangle of Sadness (2022) (Sans filtre) et l'univers visuel de The Grand Budapest Hotel (2014) (avec aussi le même compositeur, Alexandre Desplat). Au passage, une erreur dans les sous-titres: penguin en anglais, c'est un manchot en français et non un pingouin.

Sortie en France le 2024-05-15.

La morsure, de Romain de Saint-Blanquat [AC]

Un film de vampires qui n'est pas un film d'horreur. Scénario moyen, mais très belle photographie.

À Lyon, le film était projeté en VFSTF au Cinéma Opéra.

Sortie en France le 2024-05-15.

Un homme en fuite, de Baptiste Debraux [AC]

Polar social qui se laisse voir. Avec ses flashbacks, on se demande où le réalisateur veut aller.

Sortie en France le 2024-05-08.

Knit's Island (Knit's Island, l'île sans fin), d'Ekiem Barbier / Guilhem Causse / Quentin L'Helgouac'h [AC]

Documentaire original pour son sujet et sa forme (à l'intérieur d'un jeu vidéo), mais qui a un intérêt limité.

Sortie en France le 2024-04-17.

The Dead Don't Hurt (Jusqu'au bout du monde), de Viggo Mortensen [AC]

Un western qui se laisse voir. Certains passages me paraissent complètement inutiles. En tout cas, c'est trop long.

Sortie en France le 2024-05-01.

Kojot négy lelke (Les 4 âmes du coyote), d'Áron Gauder [AC]

Film d'animation hongrois en langue anglaise. Il est visuellement assez joli, mais le scénario n'est pas convaincant.

Sortie en France le 2024-05-15.

Kingdom of the Planet of the Apes (La planète des singes: Le nouveau royaume), de Wes Ball [AC]

Ça se laisse voir, mais le film manque d'émotion et il y a des longueurs. Scénario sans surprise.

Sortie en France le 2024-05-08.

La noire de... (1966), d'Ousmane Sembene [AC]

Sujet important, mais j'ai moyennement aimé, agacé par la voix off et la musique, ainsi que par le jeu pas très juste des acteurs. Vu en version restaurée numérique 4K à l'Institut Lumière, dans le cadre du cycle sur les cinémas d'Afrique.

[2024-05-09 09:51:05 UTC]
Films que j'ai vus récemment (2024-04-19/2024-05-08), hors festivals

(Cinema)

Voici quelques commentaires sur les films que j'ai vus du 19 avril au 8 mai au cinéma (pour la première fois), hors festivals (Grindhouse Paradise et On Vous Ment!), dont je parlerai plus tard. Par ordre de préférence:

Civil War, d'Alex Garland [AC]

Excellent, mais musique parfois décevante.

Sortie en France le 2024-04-17.

Amal (Amal: un esprit libre), de Jawad Rhalib [AC]

Un film choc. J'ai beaucoup aimé.

Sortie en France le 2024-04-17.

LaRoy, Texas (LaRoy), de Shane Atkinson [AC]

Très bien pour son scénario.

Sortie en France le 2024-04-17.

The Tin Star (1957) (Du sang dans le désert), d'Anthony Mann [AC]

Très bien. Vu en 35 mm à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Anthony Mann.

Le mangeur d'âmes, d'Alexandre Bustillo / Julien Maury [AC]

Très bon film policier / thriller horrifique. Quelques reproches: un manque de vraisemblance et une voix off partiellement incompréhensible. Par son atmosphère et son cadre, ça fait penser au film Les rivières pourpres (2000).

Sortie en France le 2024-04-24.

Winchester '73 (1950) (Winchester 73), d'Anthony Mann [AC]

J'ai bien aimé. Vu en version restaurée numérique 4K à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Anthony Mann.

Bota jonë (Notre monde), de Luàna Bajrami [AC]

J'ai bien aimé.

Sortie en France le 2024-04-24.

The Fall Guy, de David Leitch [AC]

J'ai plutôt bien aimé, sans plus. De très bonnes scènes d'action vers la fin.

Sortie en France le 2024-05-01.

Urotcite na Blaga (Blaga's Lessons), de Stephan Komandarev [AC]

Un bon thriller social. J'ai apprécié la mise en scène (un plan-séquence en particulier) et le jeu de l'actrice principale Eli Skorcheva. Scénario bien écrit, mais qui se base sur un peu trop de coïncidences.

Sortie en France le 2024-05-08.

Challengers, de Luca Guadagnino [AC]

J'ai assez bien aimé. De bonnes idées de mise en scène pour les matchs de tennis. Quelques longueurs vers la fin.

Sortie en France le 2024-04-24.

The First Omen (La malédiction: L'origine), d'Arkasha Stevenson [AC]

Pas mal. Ce film m'a fait penser à Immaculate (Immaculée), vu 17 jours plus tôt.

Sortie en France le 2024-04-10.

The Far Country (1954) (Je suis un aventurier), d'Anthony Mann [AC]

Pas mal. Vu à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Anthony Mann.

Le silence de Sibel, d'Aly Yeganeh [AC]

Sujet très fort, mais malheureusement mal traité, et on se demande pourquoi la fille est laissée à elle-même. Côté interprétation, seule la jeune actrice Mélissa Boros est convaincante. Le film est cependant réussi du point de vue technique, avec une très belle photographie.

Sortie en France le 2024-05-01.

Ghostbusters: Frozen Empire (S.O.S. fantômes: La menace de glace), de Gil Kenan [AC]

Nettement moins bon que le précédent opus, Ghostbusters: Afterlife (2021) (S.O.S. fantômes: L'héritage).

Sortie en France le 2024-04-10.

L'homme aux mille visages, de Sonia Kronlund [AC]

Assez intéressant au début, mais au bout d'un moment, j'ai décroché, car le film manque de structure et ça n'avance pas vraiment.

Sortie en France le 2024-04-17.

Hokage (L'ombre du feu), de Shin'ya Tsukamoto [AC]

Je n'ai pas vraiment accroché.

Sortie en France le 2024-05-01.

Müanyag égbolt (Sky Dome 2123), de Tibor Bánóczki / Sarolta Szabó [AC]

Film d'animation confus, bavard et peu captivant. De belles images, cependant.

Sortie en France le 2024-04-24.

[2024-05-08 21:50:21 UTC]
Films que j'ai vus récemment (2024-04-02/2024-04-18)

(Cinema)

Voici quelques commentaires sur les films que j'ai vus du 2 au 18 avril au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence. Le bilan du festival Hallucinations Collectives et les films vus après le 18 avril viendront plus tard (je rattrape mon retard petit à petit).

Les dimanches de Ville d'Avray (1962), de Serge Bourguignon [AC]

Magnifique! Vu en 35 mm à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Maurice Jarre.

The Teacher, de Farah Nabulsi [AC]

Excellent! Vu à l'Institut Lumière, dans le cadre du festival Cinémas du Sud, en présence du chef opérateur Gilles Porte; c'était la première française, et la copie était sous-titrée par le festival.

Parmi les informations données par Gilles Porte: Le film a été tourné en cachette et à l'aide d'une machine qui venait d'Israël et qui avait été inventée par les Américains pour mettre les bombes sous les avions. Il n'y avait qu'une seule jeep, qui a été dupliquée par effets spéciaux.

The Firm (1993) (La firme), de Sydney Pollack [AC]

Excellent, mais un peu dur à suivre.

Vu à l'Institut Lumière dans le cadre du festival Quais du polar. Le film était présenté par l'auteur du roman, John Grisham [IMDb]. C'était son 2e livre, et personne n'en voulait. Puis les droits ont été vendus à la Paramount alors que le livre n'était pas encore publié et n'avait même pas encore d'éditeur. John Grisham n'a pas participé au scénario (il ne pouvait pas et ne voulait pas).

Adieu poulet (1975), de Pierre Granier-Deferre [AC]

Très bien, excellents dialogues. Vu en version restaurée numérique 4K à l'Institut Lumière dans le cadre du festival Quais du polar. Le film a presque entièrement été tourné à Rouen.

Une affaire de principe, d'Antoine Raimbault [AC]

Très bien. Vu en avant-première au Comoedia à Lyon (salle 1), en présence du réalisateur et co-scénariste Antoine Raimbault et de José Bové.

José Bové a dit: Tous les faits sont justes. Mais la stagiaire est inventée, et l'assistant librement inspiré d'un véritable assistant. Et dans la réalité, le dossier n'avait pas pu être jeté par la fenêtre, car celle-ci ne s'ouvrait pas.

Suite à une question d'un spectateur: José Bové n'aurait pas pu jouer son propre rôle; il considere la politique non comme un spectacle, mais comme un sport de combat. Pour son rôle, le réalisateur a immédiatement pensé à Bouli Lanners.

Le film a été tourné au Parlement, mais pas dans la Commission (uniquement autour). Il a été terminé 3 semaines avant cette projection, et le générique n'était pas complètement fini. Il n'avait pas encore été projeté à Bruxelles et à Strasbourg.

Sortie en France le 2024-05-01.

The Collector (1965) (L'obsédé), de William Wyler [AC]

Très bien. Vu à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Maurice Jarre.

O corno (O corno - une histoire de femmes), de Jaione Camborda [AC]

Très beau film, avec quelques scènes éprouvantes et de la tension.

Sortie en France le 2024-03-27.

The Train (1964) (Le train), de John Frankenheimer [AC]

Très bien, sauf langue non respectée: tout est en anglais! Vu à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Maurice Jarre.

Firebrand (Le jeu de la reine), de Karim Aïnouz [AC]

J'ai bien aimé, mais il faut attendre la seconde moitié pour que le film décolle vraiment. Très belle photographie d'Hélène Louvart et bonne prestation de Jude Law (que l'on ne reconnaît pas du tout) et d'Alicia Vikander.

Sortie en France le 2024-03-27.

Six pieds sur Terre, de Karim Bensalah [AC]

J'ai bien aimé. Sujet original.

Vu en avant-première à l'Institut Lumière, dans le cadre du festival Cinémas du Sud, en présence du réalisateur et co-scénariste Karim Bensalah. Le scénario a nécessité 5 ans d'écriture. Puis par manque de budget, le scénario a dû être adapté, de même pendant le tournage, car il n'y avait pas assez de temps pour tourner toutes les scènes prévues.

Sortie en France le 2024-06-19.

Immaculate (Immaculée), de Michael Mohan [AC]

Présenté comme un film d'horreur, je le verrais plus comme un thriller. Le plus intéressant est qu'il prend une tournure inattendue et originale.

Sortie en France le 2024-03-20.

Pas de vagues, de Teddy Lussi-Modeste [AC]

J'ai assez bien aimé.

Sortie en France le 2024-03-27.

Ayeh haye zamini (Chroniques de Téhéran), d'Ali Asgari / Alireza Khatami [AC]

Film à sketches, dont chaque volet est un long plan fixe. Pas mal.

Sortie en France le 2024-03-13.

Drive-Away Dolls, d'Ethan Coen [AC]

Pas mal.

Sortie en France le 2024-04-03.

Dirty, Difficult, Dangerous, de Wissam Charaf [AC]

Pas mal. Vu à l'Institut Lumière, dans le cadre du festival Cinémas du Sud (le film était cependant sorti en salles un an auparavant), en présence de l'actrice Clara Couturet. Celle-ci a expliqué que la production recherchait une Éthiopienne parlant l'arabe libanais. Elle ne le parlait pas et l'a appris en phonétique. Le tournage a duré 3 semaines en Corse et 10 jours au Liban. Clara Couturet n'était jamais allée au Liban.

Vampire humaniste cherche suicidaire consentant, d'Ariane Louis-Seize [AC]

Moyen. Cela n'aurait dû être qu'un court métrage.

Note: dans le générique, l'écriture inclusive est utilisée pour des animaux!

Sortie en France le 2024-03-20.

Asphalt City (Black Flies), de Jean-Stéphane Sauvaire [AC]

Moyen. La caméra bouge trop.

Sortie en France le 2024-04-03.

Sidonie au Japon, d'Élise Girard [AC]

Pas grand chose d'intéressant. Un peu amusant.

Le fantôme du mari n'a pas de consistance, comme il le dit, mais alors, comment a-t-il fait pour donner le livre à l'enfant dans la librairie? Et pour prendre la nourriture?

Sortie en France le 2024-04-03.

C'è ancora domani (Il reste encore demain), de Paola Cortellesi [AC]

Moyen. Je n'ai pas du tout aimé les scènes de violence chorégraphiées.

Sortie en France le 2024-03-13.

Magyarázat mindenre (L'affaire Abel Trem), de Gábor Reisz [AC]

Pas terrible. Film très artificiel. 25 minutes en moins par rapport à la version projetée à la Mostra de Venise, et ce n'est pas plus mal.

Sortie en France le 2024-03-27.

Atash-e sabz (2008) (La flamme verte), de Mohammad Reza Aslani [AC]

Incompréhensible et ennuyeux. Et mauvais doublage? Seul intérêt: de splendides décors et de beaux costumes.

Sortie en France le 2024-03-27.

Hwaran (Hopeless), de Kim Chang-hoon [AC]

Confus, long et sans émotion.

Sortie en France le 2024-04-17.

Enys Men, de Mark Jenkin [AC]

Incompréhensible et soporifique. Il ne se passe quasiment rien.

Sortie en France le 2024-04-10.

[2024-05-06 21:29:49 UTC]
My Paper on an Emacs-Cairo Scrolling Bug due to Floating-Point Inaccuracy

(CariBlog – Software)

My short paper An Emacs-Cairo scrolling bug due to floating-point inaccuracy, which I'll present at the ARITH-2024 conference (31st IEEE Symposium on Computer Arithmetic) in Málaga, is available on my website and on HAL. Abstract:

We study a bug that we found in the GNU Emacs text editor when built against the Cairo graphics library. We analyze both the Emacs code and the Cairo code, and we suggest what can be done to avoid unexpected results. This involves a particular case with a computation that can be reduced to the equivalent floating-point expression ((1/sbs, where s and b are small positive integers such that b < s and the basic operations are rounded to nearest. The analysis takes into account the values of s and b that can occur in practice, and the suggestions for workarounds must avoid handling this particular case in a separate branch or breaking the structure of the Cairo library (so that just returning b is not possible).

I've also put a small video on my website, showing the effect of this bug. What I did for this video is to go to the end of the file, then only backward scrolling with the mouse wheel. It's difficult to see what's going on, but this is precisely because of this bug.

[2024-04-17 21:24:20 UTC]
Cinéma

(Cinema)

J'ai beaucoup de retard en ce moment: pas de mise à jour depuis le 27 mars. En attendant, je recommande Riddle of Fire, de Weston Razooli [AC], sorti aujourd'hui, que j'avais vu l'année dernière en juin, dans le cadre de la Quinzaine en salle (reprise de films de la Quinzaine des cinéastes).

[2024-03-30 03:03:03 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2024-03-14/2024-03-26)

(Cinema)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois) avant le festival Hallucinations Collectives (qui a débuté mardi soir), par ordre de préférence:

Chlopi (La jeune fille et les paysans), de DK Welchman / Hugh Welchman [AC]

Magnifique film d'animation en rotoscopie, peint à l'huile. Les qualités: les images, la mise en scène (notamment les scènes de danse), et la très belle musique.

Par les réalisateurs de La passion Van Gogh (2017).

Sortie en France le 2024-03-20.

Wicked Little Letters (Scandaleusement vôtre), de Thea Sharrock [AC]

Excellent! Et très belle musique. D'après un fait divers qui s'est déroulé en Angleterre dans les années 1920.

Sortie en France le 2024-03-13.

La beauté du geste, de Xavier de Lauzanne [AC]

Documentaire passionnant sur les danseuses cambodgiennes, avec en particulier la signification des gestes.

Sortie en France le 2024-03-13.

Comme un fils, de Nicolas Boukhrief [AC]

J'ai beaucoup aimé.

Sortie en France le 2024-03-06.

The Sweet East, de Sean Price Williams [AC]

Très bien. Film porté par l'actrice Talia Ryder.

Sortie en France le 2024-03-13.

El eco, de Tatiana Huezo [AC]

Très bon documentaire sur un village, centré sur les enfants. Quelques très belles images. Vu aux 40es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne.

Diógenes, de Leonardo Barbuy [AC]

Une bonne surprise. Le film peut rebuter par sa lenteur, mais c'est très bien filmé, avec des plans-séquences et une photographie magnifique en noir et blanc. Et la bande son (bruits d'ambiance) est très bonne.

Vu aux 40es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne, en présence du réalisateur et scénariste Leonardo Barbuy, alors que le film était sorti en salles la veille (mais c'était une avant-première à Lyon, la sortie y ayant été décalée).

Lors de cette rencontre avec Leonardo Barbuy:

  • Concernant le noir et blanc, le film est inspiré des photos de Martín Chambi et cela permettait de s'éloigner de la publicité et du côté touristique (mais cela n'a pas trop plu à la communauté, qui préférerait les touristes).

  • Le film a été tourné à Sarhua, en quechua, qui est la langue locale.

  • Les enfants sont cousins. Le scénario initial prévoyait une fille de 9 ans et a dû être modifié pour tenir compte du fait que l'actrice choisie a 11 ans.

  • Le manque d'explication est volontaire: c'est ce que vivent les enfants, qui ne comprennent pas.

  • Le chant: c'est un chant traditionnel funéraire.

  • Le plan du père qui fixe la caméra, à la fin: l'acteur était visiblement bien concentré sur son rôle, car il avait devant lui tout les villageois, qui assistaient au tournage.

  • Concernant la direction des chiens: avec de la bouffe. D'autre part, dans une scène, c'était en fait un chien d'un villageois, qui était à proximité alors que les chiens loués pour le film avaient filé. Son propriétaire lui a expliqué ce qu'il devait faire… le chien l'a fait!

Voir aussi cet article d'Isabelle Le Gonidec (RFI) lors de Cinélatino à Toulouse.

Sortie en France le 2024-03-13.

Inshallah walad (Inchallah un fils), d'Amjad Al Rasheed [AC]

J'ai bien aimé.

Sortie en France le 2024-03-06.

Libertate, de Tudor Giurgiu [AC]

J'ai bien aimé. D'après des faits réels: la révolution roumaine de 1989 (mais cet article ne parle pas du tout de ce qui est traité dans le film). Un peu confus, mais c'est parce que la situation était réellement confuse (comme brièvement indiqué par une texte au tout début du film). Un rappel plus général du contexte aurait peut-être été utile.

Vu en avant-première au Comoedia à Lyon, dans le cadre de la 5e édition du festival Vox populi, en présence du réalisateur et co-scénariste Tudor Giurgiu. La projection a eu lieu dans la nouvelle salle 4, entièrement refaite suite aux travaux du bâtiment, et malheureusement beaucoup plus petite que l'ancienne (qui était la 2e plus grande salle du Comoedia).

Le film a un distributeur (Destiny Films), mais pas de date de sortie en salles annoncée.

Dieu est une femme, d'Andres Peyrot [AC]

Documentaire intéressant sur la communauté des Kunas et le film éponyme que Pierre-Dominique Gaisseau avait tourné en 1975 et devait leur montrer, mais dont la copie a été confisquée par une banque. Une histoire extraordinaire…

Vu en avant-première aux 40es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne, en présence du réalisateur Andres Peyrot.

Sortie en France le 2024-04-03.

Bolero, d'Anne Fontaine [AC]

J'ai bien aimé. Je ne savais pas pour les 17 minutes.

Sortie en France le 2024-03-06.

Memento Mori, de Fernando López Cardona

Confus et déroutant, mais assez bien pour l'atmosphère et le côté documentaire (l'animero) et historique, et belle photographie. Vu aux 40es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne, en présence du réalisateur et co-scénariste Fernando López Cardona et du co-scénariste et coproducteur James Valderrama; le générique a été coupé.

Le véritable animero de Puerto Berrío a un caméo. Le réalisateur Fernando López Cardona a mis 8 ans pour faire le film, avec une seconde version du scénario (suite à un problème avec le producteur). Le tournage a duré 5 semaines.

Navodneniye (1993) (L'inondation), d'Igor Minaiev [AC]

Belle photographie et bonne mise en scène, mais trop long. Note: le film est entièrement en russe, et Isabelle Huppert joue en russe (parlant plusieurs langues, dont le russe, elle n'est pas doublée); le titre et le générique apparaissent cependant en français (il s'agit d'une production majoritairement française).

Reprise en France le 2024-02-28.

Valentina o la serenidad, d'Ángeles Cruz [AC]

J'ai plutôt bien aimé. Belle musique. Vu aux 40es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne, en présence de la réalisatrice et scénariste Ángeles Cruz et de l'actrice Myriam Bravo; le générique a été coupé. Le film a été tourné dans un village de 300 habitants, d'où la réalisatrice est originaire.

La vie de ma mère, de Julien Carpentier [AC]

Pas mal. Une comédie qui traite en particulier de la bipolarité.

Sortie en France le 2024-03-06.

Sem coração (Sans coeur), de Nara Normande / Tião [AC]

Quelques belles scènes, notamment celles sous l'eau. Scénario peu développé.

Vu en avant-première aux 40es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne, en présence des réalisateurs et scénaristes Nara Normande et Tião.

Le film traite de différents événements qui ont eu lieu dans la vie de la réalisatrice Nara Normande. L'actrice principale, Maya de Vicq, est une cousine au troisième degré de la réalisatrice. L'actrice Eduarda Samara (Sem coração / Sans coeur) jouait déjà dans le court métrage éponyme. Deux acteurs ont été tués.

Dans les scènes sous l'eau, il s'agit de la raie léopard (narinari).

Il y a une scène artistiquement remarquable. Elle a été tournée à 6 images par seconde.

Sortie en France le 2024-04-10.

La nouvelle femme, de Léa Todorov [AC]

Pas mal. Réalisation très classique. Le film ne raconte pas grand chose et est un peu ennuyeux, mais il est sauvé par ses actrices Leïla Bekhti et Jasmine Trinca.

Note: les dialogues sont en français et en italien.

Sortie en France le 2024-03-13.

Dans la peau de Blanche Houellebecq, de Guillaume Nicloux [AC]

Amusant, mais pas toujours captivant. D'un point de vue technique, il y a de l'aliasing (et ce n'est pas un problème de qualité du projecteur, qui peut faire du 4K).

Sortie en France le 2024-03-13.

Savvusanna sõsarad (Smoke Sauna Sisterhood), d'Anna Hints [AC]

Un documentaire inégal.

Sortie en France le 2024-03-20.

Los de Abajo, d'Alejandro Quiroga [AC]

J'ai moyennement aimé. Vu aux 40es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne, en présence du réalisateur et scénariste Alejandro Quiroga (alors qu'il devait soumettre un dossier sur un autre projet de film le lendemain matin pour le programme Ibermedia et qu'il lui restait du travail à faire). Il y avait beaucoup d'erreurs dans les sous-titres (faits en Bolivie), qui étaient parfois incompréhensibles.

La soeur de la mère du réalisateur joue la vendeuse du magasin de toupies. Elle s'est aussi proposée pour jouer un autre personnage de figuration; sa tête est alors couverte pour qu'on ne puisse pas la reconnaître. Le scénario a été écrit en 2012, et accepté en 2017 après 4 rejets à la fondation Carolina. L'instrument qu'on voit dans le film: la caña.

Crowrã (La fleur de buriti), de Renée Nader Messora / João Salaviza [AC]

J'ai moyennement aimé: film trop long et pas terrible sur la forme. Tourné en 16 mm.

Vu en avant-première aux 40es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne.

Sortie en France le 2024-05-01.

Cuentos para no dormir, de Lila Penagos

J'ai moyennement aimé. Documentaire trop personnel, et les longs monologues rendent le film ennuyeux. Vu aux 40es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne, en présence de la réalisatrice Lila Penagos. Celle-ci a mis 8 ans pour faire le film, surtout parce qu'il était difficile à financer (à cause de son côté personnel).

Tiger Stripes, d'Amanda Nell Eu [AC]

Très mauvais film d'horreur malaisien. Pas de scénario, et le film ne fait pas peur. Je ne comprends pas pourquoi il a obtenu le Grand prix de la Semaine de la Critique à Cannes en 2023.

Sortie en France le 2024-03-13.

[2024-03-17 22:52:01 UTC]
Demi-finales du Championnat des jeux mathématiques et logiques

(Mathematical puzzles)

J'ai participé hier aux demi-finales françaises du 38e Championnat des jeux mathématiques et logiques organisé par la FFJM, comme chaque année depuis la 2e édition (j'étais en classe de 3e à l'époque). En catégorie HC, j'ai terminé avec 13 problèmes justes sur les 18, et 108 coefficients. J'étais premier de mon centre (Lyon) en HC. Les 5 problèmes que je n'ai pas résolus entièrement:

  • Problème 8 (Les piles): c'est un problème de CM, mais qui a apparemment posé problème à beaucoup de candidats; je suis allé trop vite (pour espérer avoir du temps sur les derniers problèmes).

  • Problème 13 (Bravo aux futurs vainqueurs): j'ai oublié que X devait être différent des autres chiffres.

  • Problème 15 (Les fractions égyptiennes): j'ai oublié une solution (et je m'y suis un peu mal pris).

  • Problème 17 (Des médailles et des coupes): je n'avais même pas lu l'énoncé; en fait, on pouvait trouver la réponse très simplement (sans la prouver).

  • Problème 18 (La numérotation cavalière): j'y étais presque, mais il ne me restait que 10 minutes pour le faire: j'avais fini par trouver la méthode et j'avais les 3 premières cases bonnes; avec quelques minutes de plus, j'aurais pu trouver, car en minimisant la 4e case, le reste s'en déduit immédiatement.

Après discussion avec d'autres candidats, il semble que je suis le seul à avoir simplifié la résolution du problème 16 (De 23 à 2024); j'aurais même pu simplifier encore plus, mais je ne l'ai fait que lorsque cela devenait vraiment intéressant.

Comme d'habitude, j'ai scanné et mis mes brouillons sur mes pages web.

[2024-03-13 22:43:54 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2024-03-05/2024-03-13)

(Cinema)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Faust: Eine deutsche Volkssage (1926) (Faust), de F.W. Murnau [AC]

Un très grand film muet, notamment pour son atmosphère visuelle et sa mise en scène. Vu dans sa version restaurée de 1999 en ciné-concert à l'Auditorium de Lyon, par l'Orchestre national de Lyon, musique (composée en 1995) et direction de Timothy Brock.

Das Lehrerzimmer (La salle des profs), d'Ilker Çatak [AC]

Excellent drame psychologique, plein de tension du début à la fin. Quasiment tout le film se déroule au sein du collège. L'actrice principale Leonie Benesch est très convaincante.

Sortie en France le 2024-03-06.

Het smelt (Débâcle), de Veerle Baetens [AC]

Très bien. Film bouleversant d'après un roman. Juste un peu long à démarrer. Aussi, je me suis douté de certaines choses.

Mention à la jeune actrice Rosa Marchant, 16 ans lors du tournage, qui joue Eva à 13 ans. Son prix d'interprétation au festival du film de Sundance 2023 est amplement mérité.

Sortie en France le 2024-02-28.

Dune: Part Two (Dune: Deuxième partie), de Denis Villeneuve [AC]

J'ai bien aimé, essentiellement la seconde moitié du film, très bonne, mais qui se termine avant ce qui serait probablement le plus intéressant. On attend donc la troisième partie… De plus, sur la première moitié du film en particulier, j'ai trouvé un manque de fluidité dans la narration et des transitions bizarres; y a-t-il eu des coupes? Notamment, qu'en est-il de l'épreuve de la traversée du désert, qui était présentée comme un moment clé? Côté spectacle, c'est moins bon que le premier volet.

Sortie en France le 2024-02-28.

Bellissima (1951), de Luchino Visconti [AC]

J'ai bien aimé. Vu en version restaurée numérique 4K à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Anna Magnani.

Reprise en France le 2024-01-31.

Les invisibles (2012), de Sébastien Lifshitz [AC]

Documentaire intéressant et assez drôle, vu à l'Institut Lumière à la 14e édition du festival Écrans Mixtes à Lyon, en présence du réalisateur Sébastien Lifshitz. Ce dernier a expliqué qu'il est passionné de photos. La casting a duré 2 ans, mais pendant ces 2 ans, certains sont morts (ce sont des personnes âgées). Et aujourd'hui, plusieurs des protagonistes du film sont morts.

Imaginary, de Jeff Wadlow [AC]

Le film vaut uniquement pour son univers dans la dernière demi-heure, très réussi. Sinon, ne pas s'attendre à grand chose, à part une ou deux scènes qui font un peu peur, ainsi qu'un moment amusant; malgré cela, je ne me suis pas du tout ennuyé.

Sortie en France le 2024-03-06.

Blue Giant, de Yuzuru Tachikawa [AC]

Ce film d'animation sur le jazz n'est pas très captivant, mais la mise en scène des séquences musicales (concerts…) est excellente, avec beaucoup d'inventivité. Je n'ai pas tellement aimé la musique.

Sortie en France le 2024-03-06.

Fainéant.e.s, de Karim Dridi [AC]

Quelques bonnes scènes, mais pas mal de longueurs. Vu en première mondiale au Comoedia à Lyon (salle 5), dans le cadre de la 14e édition du festival Écrans Mixtes, en présence du réalisateur et scénariste Karim Dridi et de la co-scénariste, productrice et actrice Emma Soisson.

Ce serait Karim Dridi qui aurait choisi le titre; concernant l'écriture inclusive, c'est pour faire chier. Puisque le film a un aspect documentaire, la question s'est posée… Tout est mis en scène, mais ça ne se voit pas; ce qui intéresse Karim Dridi, c'est un cinéma authentique.

Sortie en France le 2024-05-29.

Rossosperanza, d'Annarita Zambrano [AC]

Pas mal pour l'atmosphère, mais sans véritable scénario. Vu au Comoedia à Lyon (salle 5), dans le cadre de la 14e édition du festival Écrans Mixtes, en présence de la réalisatrice et scénariste Annarita Zambrano, qui s'est fortement inspirée de sa propre histoire. Le film est en 1.85, mais il a été tourné en Scope. La scène gore est un hommage aux réalisateurs de films d'horreur italiens.

Black Tea, d'Abderrahmane Sissako [AC]

Lent et ennuyeux. Mais les 20 dernières minutes sont très belles.

Sortie en France le 2024-02-28.

[2024-03-05 01:35:25 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2024-02-25/2024-03-04)

(Cinema)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois, avec une exception), par ordre de préférence:

A.I. Artificial Intelligence (2001) (A.I. intelligence artificielle), de Steven Spielberg [AC]

Superbe! Un très grand film, notamment pour son scénario, mais aussi sa réalisation (comme la scène du rétroviseur, les décors et le design des robots), ainsi que l'interprétation de Haley Joel Osment et de Jude Law.

Vu à sa sortie en salles en 2001 au Max Linder Panorama (Paris). Revu en 2024 à l'Institut Lumière (Lyon) dans le cadre de la rétrospective Steven Spielberg; avant de le revoir, je ne me souvenais que de la scène du rétroviseur.

Shen hai (Le royaume des abysses), de Xiaopeng Tian [AC]

Film d'animation visuellement magnifique. La fillette est particulièrement réussie pour ses émotions. La logique du film est difficile à comprendre, et j'ai beaucoup plus apprécié à ma seconde vision, en connaissant la fin (le film devient véritablement réaliste et en même temps poignant). Les scènes d'action partent dans tous les sens; éviter de se mettre trop près de l'écran, sinon c'est épuisant. À noter un joli plan-séquence dans le restaurant, vers le début.

Sortie en France le 2024-02-21.

La promesse verte, d'Édouard Bergeon [AC]

Excellent thriller écologique, sans temps mort. Vu en avant-première à l'Institut Lumière, en présence du réalisateur et co-scénariste Édouard Bergeon, des acteurs Alexandra Lamy et Félix Moati, et du producteur Christophe Rossignon, dans le cadre d'une soirée Terre! (rendez-vous écologie de l'Institut Lumière). Le tournage a duré 36 jours, essentiellement en Thaïlande.

Sortie en France le 2024-03-27.

One Life (Une vie), de James Hawes [AC]

Très beau film, d'après une histoire vraie. Excellente prestation d'Anthony Hopkins.

Sortie en France le 2024-02-21.

A Mother's Touch (Satoshi), de Junpei Matsumoto [AC]

Très bien, d'après une histoire vraie (le début de la vie de Satoshi Fukushima).

Sortie en France le 2024-02-28.

Revivre, de Karim Dridi [AC]

Documentaire intéressant et assez stressant.

Sortie en France le 2024-02-28.

Man in the Wilderness (1971) (Le convoi sauvage), de Richard C. Sarafian [AC]

J'ai bien aimé, excepté quelques longueurs. Vu à l'Institut Lumière, dans le cadre du cycle Le plaisir du 35 mm – Trésors des collections (film surprise, annoncé juste avant la projection, mais on avait des indices permettant de trouver assez facilement le film).

D'après l'histoire de Hugh Glass, qui inspirera aussi le film The Revenant (2015).

Bye Bye Tibériade, de Lina Soualem [AC]

Documentaire sur quatre générations de femmes/filles palestiniennes, autour de la famille de l'actrice et réalisatrice Hiam Abbass et sa fille Lina Soualem (réalisatrice de ce documentaire). Intéressant, notamment pour ses images d'archives. Un reproche: l'absence totale de structure.

Sortie en France le 2024-02-21.

Autobiography (Le pion du général), de Makbul Mubarak [AC]

Film trop long pour ce qu'il raconte. Belle photographie.

Sortie en France le 2024-02-21.

Vivants, d'Alix Delaporte [AC]

Pas mal. Le plus réussi est la fin, surprenante.

Sortie en France le 2024-02-14.

Die Theorie von Allem (Universal Theory), de Timm Kröger [AC]

J'ai moyennement aimé. Original, mais confus, et il y a beaucoup de longueurs. La voix off à la fin n'arrange rien.

Sortie en France le 2024-02-21.

L'Empire, de Bruno Dumont [AC]

Très décevant. Je m'attendais à un film délirant et drôle. C'est effectivement assez délirant, mais je n'ai pas du tout accroché et je me suis ennuyé. Le film est tout juste amusant par moments. Les seuls personnages plutôt réussis sont les gendarmes et Line (Lyna Khoudri). Comme parodie de Star Wars, on a vu nettement mieux.

Sortie en France le 2024-02-21.

All of Us Strangers (Sans jamais nous connaître), d'Andrew Haigh [AC]

Ennuyeux et sans émotion. J'ai détesté.

Sortie en France le 2024-02-14.

[2024-02-25 10:36:48 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2024-02-17/2024-02-24)

(Cinema)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Zielona granica (Green Border), d'Agnieszka Holland [AC]

Film bouleversant, en noir et blanc. Inspiré de faits réels: dans un entretien avec la réalisatrice (cf dossier de presse), celle-ci déclare pratiquement chaque événement décrit a réellement eu lieu dans une certaine mesure. La mise en scène et le montage, avec un découpage en chapitres décrivant 3 points de vue, sont très bons. Le film est très prenant du début à la fin, et on ne sent pas passer les 2 heures et demie.

Sortie en France le 2024-02-07.

Amazing Stories (1986) (Histoires fantastiques), de William Dear / Steven Spielberg / Robert Zemeckis [AC]

Compilation de 3 épisodes d'une série télévisée:

  1. The Mission de Steven Spielberg: celui-là m'a ennuyé.

  2. Mummy Daddy de William Dear: excellent! Le meilleur des 3. Il est très drôle, avec des quiproquos. La VO est très importante pour les jeux de mots.

  3. Go to the Head of the Class de Robert Zemeckis: bien délirant; j'ai beaucoup aimé.

Vu en 35 mm à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Steven Spielberg.

The Iron Claw (Iron Claw), de Sean Durkin [AC]

J'ai bien aimé. Film biographique sur la famille de catcheurs Von Erich.

Sortie en France le 2024-01-24.

Dr. Jekyll and Mr. Hyde (1931) (Docteur Jekyll et Mr. Hyde), de Rouben Mamoulian [AC]

J'ai assez bien aimé. Quelques longueurs. Mais une belle réalisation pour l'époque.

20.000 especies de abejas (20 000 espèces d'abeilles), d'Estibaliz Urresola Solaguren [AC]

J'ai assez bien aimé.

Sortie en France le 2024-02-14.

The Burdened (Les lueurs d'Aden), d'Amr Gamal [AC]

Pas mal. Film principalement yéménite, se déroulant au Yémen, d'après une histoire vraie.

Sortie en France le 2024-01-31.

Jam (Sleep), de Jason Yu [AC]

Un film d'horreur sud-coréen avec quelques scènes effrayantes, mais dans l'ensemble pas très captivant.

Les conditions de projection à l'UGC Ciné Cité Internationale à Lyon n'étaient pas terribles, avec une salle surchauffée.

Sortie en France le 2024-02-21.

Karanlik Gece (Nuit noire en Anatolie), de Özcan Alper [AC]

Pas mal. Le montage alterne passé et présent, et ce n'est pas toujours très clair (mais j'étais fatigué).

Sortie en France le 2024-02-14.

Le dernier jaguar, de Gilles de Maistre [AC]

Scénario simpliste et complètement invraisemblable, et les images ne sont pas de très bonne qualité. Pour ne citer qu'un problème (où cela a une importance dans le scénario): la batterie du téléphone ne semble pas s'épuiser.

Vu en VF, car il n'y a pas le choix à Lyon (et apparemment même sur toute la France), et celle-ci est très mauvaise: les acteurs lisent leur texte. J'avais d'ailleurs écrit la même chose à propos de Mia et le lion blanc.

Sortie en France le 2024-02-07.

[2024-02-17 20:05:28 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2024-01-31/2024-02-16)

(Cinema)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Kensuke's Kingdom (Le royaume de Kensuké), de Neil Boyle / Kirk Hendry [AC]

Très beau film d'animation avec peu de dialogues. Émouvant. J'ai apprécié en particulier les parties dans un style différent: celle très originale sur la carte vers le début du film, ainsi que le flashback.

Vu en VF, car il n'y avait pas le choix, mais pour un tel film d'animation, ce n'était probablement pas très important.

Sortie en France le 2024-02-07.

Shoshana, de Michael Winterbottom [AC]

Excellent film sur l'origine de la création de l'État d'Israël. L'intrigue est assez complexe et l'absence des Arabes est surprenante (même si ce n'était pas le sujet). Bonne mise en scène.

Vu au Zola à Villeurbanne, dans le cadre du festival Ciné O'Clock.

The Sugarland Express (1974) (Sugarland Express), de Steven Spielberg [AC]

Excellent! Vu à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Steven Spielberg. C'était le dernier long métrage que je n'avais encore jamais vu.

Borgo, de Stéphane Demoustier [AC]

J'ai beaucoup aimé. Très bonne mise en scène, avec des plans-séquences, comme la scène d'ouverture. Le montage non linéaire fonctionne particulièrement bien.

Vu en avant-première au Comoedia à Lyon, en présence du réalisateur et co-scénariste Stéphane Demoustier et des acteurs Louis Memmi et Cédric Appietto (Hafsia Herzi était prévue, mais n'a pas pu venir).

Concernant le tournage: La prison est une ancienne prison à Compiègne, avec de vrais Corses et de vrais matons. Cédric Appietto a précisé que c'est plus facile de jouer avec de vrais décors comme ici, car ils sont solides (il avait déjà eu une mauvaise expérience avec des décors de plateau pour une série télévisée). Le commissariat à Lyon et l'aéroport à Grenoble.

Le réalisateur, en plaisantant: On fera peut-être une suite. Cédric Appietto: Mais non, je suis mort.

Sortie en France le 2024-04-17.

Cocorico, de Julien Hervé [AC]

On rigole bien. C'est le seul intérêt, mais suffisant pour passer un bon moment.

Sortie en France le 2024-02-07.

La ferme des Bertrand, de Gilles Perret [AC]

J'ai bien aimé. L'originalité: documentaire filmé à 25 ans d'intervalle par le réalisateur (1997 et 2022), et il y a même quelques extraits d'un autre documentaire, datés de 1972.

Sortie en France le 2024-01-31.

Elaha, de Milena Aboyan [AC]

Bien, mais trop long.

Sortie en France le 2024-02-07.

Amelia's Children, de Gabriel Abrantes [AC]

Film d'horreur minimaliste sans grande originalité, mais efficace. J'ai assez bien aimé.

Sortie en France le 2024-01-31.

Argylle, de Matthew Vaughn [AC]

Film assez fun, dont les scènes d'action sont plus ou moins réussies. La meilleure scène: celle de patinage. Sinon, c'est vraiment n'importe quoi.

Vu à l'UGC Ciné Cité Part-Dieu à Lyon. Il était annoncé initialement salle 10 (une des deux plus grandes salles de ce cinéma) à cette séance, mais il a été rétrogradé salle 33, peut-être à cause des mauvaises critiques.

Sortie en France le 2024-01-31.

Aru otoko (A Man), de Kei Ishikawa [AC]

Pas mal. Film sur l'identité intéressant surtout pour son côté mystérieux. Un peu lent.

Sortie en France le 2024-01-31.

Un coup de dés, d'Yvan Attal [AC]

Un thriller qui se laisser voir, alourdi par sa voix off.

Sortie en France le 2024-01-24.

La bella estate, de Laura Luchetti [AC]

Film lent, pas très captivant. Mais belle photographie. Vu en avant-première au Comoedia à Lyon, dans le cadre des Rencontres autour du cinéma italien (pas de date de sortie annoncée).

La bête, de Bertrand Bonello [AC]

Complètement incompréhensible et ennuyeux. Une seule scène intéressante: celle dans la fabrique de poupées, au milieu du film. Et le générique de fin est surprenant (je n'étais pas au courant; quelques détails dans un article de Première sur ce sujet, ainsi que le dossier de presse).

Sortie en France le 2024-02-07.

[2024-01-30 23:27:07 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2024-01-21/2024-01-30)

(Cinema)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence. Tout d'abord, je recommande fortement The Zone of Interest (La zone d'intérêt), de Jonathan Glazer [AC], que j'ai vu en avant-première au festival Lumière 2023 et qui sort ce mercredi.

Comme des lionnes, de Farid Haroud

Excellent documentaire sur les origines et l'histoire de la section féminine de l'Olympique Lyonnais. En 52 minutes, très efficace. Le plus intéressant (et souvent drôle): Selma Bacha face au passé.

Vu à la Villa Lumière, en présence du réalisateur Farid Haroud, dans le cadre de la 11e édition du festival Sport, Littérature et Cinéma. En 2018, à la 5e édition du festival, j'y avais déjà vu son documentaire Un vrai sport de gonzesses (2013), aussi en sa présence.

L'équipe de 1970 (dont il est question dans le film) était à côté de moi dans la salle.

L'homme d'argile, d'Anaïs Tellenne [AC]

Très beau film, étrange et poétique.

Sortie en France le 2024-01-24.

Daaaaaalí!, de Quentin Dupieux [AC]

Très bien. Vu en avant-première au Comoedia à Lyon (salle 1), en présence du réalisateur et scénariste Quentin Dupieux. Edouard Baer était aussi prévu, mais il n'a pas pu venir.

Quentin Dupieux a expliqué qu'il a fait le montage avec la musique de Thomas Bangalter. Et maintenant, il n'hésite pas à jeter des scènes qui ne fonctionnent pas bien, ce qui donne des films assez courts, mais efficaces.

La scène d'ouverture reprend le tableau peu connu Fontaine nécrophilique coulant d'un piano à queue de Salvador Dalí.

Sortie en France le 2024-02-07.

May December, de Todd Haynes [AC]

Très bien, en particulier pour la mise en scène, ainsi que la musique, adaptée de celle que Michel Legrand a écrite pour le film The Go-Between (1971) (Le messager).

Vu en avant-première au Comoedia à Lyon (salle 1), dans le cadre du festival Télérama. La projection était suivie d'une rencontre avec l'actrice et productrice Natalie Portman retransmise en direct du Cinéma du Panthéon. 85 salles de cinéma ont participé à cette retransmission; Natalie Portman n'était pas au courant et pensait de se retrouver seulement face à une petite salle. Les spectateurs à distance pouvaient transmettre leur question par SMS.

Il y a eu seulement 23 jours de tournage, sans répétition auparavant (cette absence de répétitions collait bien avec le rôle de l'actrice dans le film). Natalie Portman a aussi indiqué qu'en tant que productrice, elle est intervenue également lors de la préproduction et de la postproduction.

Sortie en France le 2024-01-24.

La tête froide, de Stéphane Marchetti [AC]

J'ai bien aimé, quoique ce n'est pas très crédible (mais nettement plus vraisemblable que Le prix du passage). Belle musique. Film partiellement tourné à Lyon et ailleurs dans sa métropole.

Le film m'a aussi rappelé l'excellent thriller Les survivants (qui se passe aussi dans les Alpes enneigées), sorti en salles un an avant.

Sortie en France le 2024-01-17.

Ma vie en papier, de Vida Dena [AC]

Documentaire sur une famille syrienne réfugiée en Belgique. J'ai bien aimé, notamment pour la forme originale, avec une animation en stop-motion à base de dessins découpés, faits par la famille elle-même, concernant leurs souvenirs. Vu au Lumière Bellecour à Lyon, en présence de la réalisatrice iranienne Vida Dena.

Note: la mère ne voulait pas être filmée (c'était son propre choix), mais elle était très présente.

Sortie en France le 2024-01-24.

Scrapper, de Charlotte Regan [AC]

Bien, sauf certains mouvements de caméra et effets de mise en scène (quel en est l'intérêt?). La jeune actrice Lola Campbell est excellente.

Sortie en France le 2024-01-10.

Mother Land (Krisha et le maître de la forêt), de Jaebeom Park [AC]

Film coréen en stop-motion. J'ai moyennement aimé. Les seules qualités sont l'esthétique et l'animation. Le scénario est très creux et le film manque de rythme.

Vu en VF, car c'est un film d'animation et la VO est en coréen, qui n'est pas la véritable langue des personnages (l'action se déroule dans les steppes de la toundra sibérienne).

Sortie en France le 2024-01-17.

Making Of, de Cédric Kahn [AC]

Moyen. Ce film est soi-disant une comédie, mais on ne rit pas du tout. La seule chose intéressante est le parallèle entre le film et le film dans le film.

Sortie en France le 2024-01-10.

Captives, d'Arnaud des Pallières [AC]

Pas terrible. Peu intéressant, et en plus, c'est mal filmé, avec une caméra qui bouge beaucoup, en gros plans.

Sortie en France le 2024-01-24.

[2024-01-20 22:40:25 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2024-01-10/2024-01-20)

(Cinema)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Les chambres rouges, de Pascal Plante [AC]

Excellent thriller psychologique québécois, mystérieux et esthétique, qui se concentre sur ses personnages et où la violence n'apparaît pas à l'écran. Mention aux deux actrices principales, Juliette Gariépy et Laurie Babin. Très bonne musique de Dominique Plante (qui m'a fait penser en partie à celle de Lady Vengeance).

Le film fait référence à The Lady of Shalott (je ne connaissais pas du tout).

Note: en France, le film est partiellement sous-titré.

Sortie en France le 2024-01-17.

Vivre avec les loups, de Jean-Michel Bertrand [AC]

Documentaire très intéressant. Très belle image. Vu en avant-première au Comoedia à Lyon (salle 1), en présence du réalisateur Jean-Michel Bertrand, du producteur Jean-Pierre Bailly et de Bruno Peyronnet (un des 3 cadreurs). L'étalonnage a été fait à Lyon.

C'est le 3e volet de la trilogie sur les loups, après La vallée des loups (2016) et Marche avec les loups (2019); c'est mon préféré.

C'était la première fois que je voyais une image d'aussi bonne qualité au Comoedia. Le projecteur de la salle 1 venait en fait d'être changé pour un projecteur laser 4K.

Sortie en France le 2024-01-24.

Priscilla, de Sofia Coppola [AC]

J'ai assez bien aimé. Superbe prestation, tout au long du film, de l'actrice Cailee Spaeny, qui a d'ailleurs obtenu le prix d'interprétation à la Mostra de Venise. Malheureusement, la mise en scène est décevante.

Sortie en France le 2024-01-03.

Poor Things (Pauvres créatures), de Yorgos Lanthimos [AC]

J'ai apprécié l'atmosphère, les décors et l'interprétation d'Emma Stone, une nouvelle fois excellente. Mais j'ai trouvé le film ennuyeux et j'ai détesté la musique.

Sortie en France le 2024-01-17.

Baavgai Bolohson (Si seulement je pouvais hiberner), de Zoljargal Purevdash [AC]

Pas mal.

Sortie en France le 2024-01-10.

Bonnard, Pierre et Marthe, de Martin Provost [AC]

Moyen. Déjà, Séraphine (2008) était assez décevant.

Sortie en France le 2024-01-10.

Iris et les hommes, de Caroline Vignal [AC]

Passé la mise en place, le film devient peu captivant. Une seule scène drôle (vers le début). Donc très grosse déception pour ce nouveau film de Caroline Vignal avec Laure Calamy, après Antoinette dans les Cévennes (2020), que j'avais beaucoup aimé.

Sortie en France le 2024-01-03.

Sometimes I Think About Dying (La vie rêvée de Miss Fran), de Rachel Lambert [AC]

Je n'ai pas du tout accroché et j'ai trouvé le film très ennuyeux. On rit tout de même un peu au début.

Sortie en France le 2024-01-10.

[2024-01-09 23:57:03 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2023-12-30/2024-01-09)

(Cinema)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Vermines, de Sébastien Vanicek [AC]

Superbe film d'horreur en quasi huis clos, très éprouvant, mais aussi parfois drôle. Excellente mise en scène, par exemple pour l'utilisation des miroirs. Le scénario est de forme assez classique, mais c'est bien écrit et il n'y a pas de défaut. En particulier, à l'inverse de nombreux films d'horreur, les personnages ne font pas de choses stupides.

Mention aux décors extérieurs: il s'agit d'un immeuble des arènes de Picasso, à Noisy-le-Grand.

Sortie en France le 2023-12-27.

Shttl, d'Ady Walter [AC]

Film historique, remarquable surtout pour la forme: un (faux) plan-séquence unique, mais avec quelques passages avec fond entièrement noir (probablement dans le but d'y faire les raccords). Principalement en noir et blanc, avec des flashbacks en couleur (mais toujours dans le même plan-séquence). Mon reproche: trop bavard dans l'ensemble, et c'est assez dur à suivre.

Il est appréciable que la langue des personnages soit respectée, surtout pour un tel film.

Sortie en France le 2023-12-13.

Aku wa sonzai shinai (Le mal n'existe pas), de Ryûsuke Hamaguchi [AC]

Très bien, que ce soit pour le scénario (sauf la fin, incompréhensible, qui m'a déçu) ou pour la mise en scène (avec ses longs plans). J'ai appris un nouveau mot: glamping.

Vu en avant-première au cinéma Lumière Terreaux, à la soirée d'ouverture de la 17e édition du festival du cinéma japonais contemporain (Kinotayo), le 8 janvier 2024. Ce film ne faisait pas partie de la sélection parisienne (en novembre/décembre 2023).

Par le réalisateur de Drive My Car (2021), que je n'avais pas aimé.

Sortie en France le 2024-04-10.

Asteroid Hunters (Chasseurs d'astéroïdes 3D), de W.D. Hogan

Très bien. Vu en 4K / 3D dans la salle IMAX de la Cité de l'espace, à Toulouse (écran de 400 ), en VF faite pour la Cité de l'espace. Ce film y est projeté depuis le 14 octobre 2020.

Dream Scenario, de Kristoffer Borgli [AC]

Très original. Dommage juste que les idées ne soient pas mieux exploitées.

Sortie en France le 2023-12-27.

Migration, de Benjamin Renner / Guylo Homsy [AC]

J'ai bien aimé. Vu en VF, mais peu importe pour un tel film d'animation.

Sortie en France le 2023-12-06.

Io capitano (Moi, capitaine), de Matteo Garrone [AC]

J'ai assez bien aimé.

Sortie en France le 2024-01-03.

Le plongeur, de Francis Leclerc [AC]

Pas mal. Mes reproches: il ne se passe pas grand chose et la fin est traitée trop rapidement. Le plan-séquence d'ouverture, en plongée verticale, n'aboutit sur rien. Dommage.

Note: c'est un film québécois, et en France, il est sous-titré (avec adaptation).

Sortie en France le 2024-01-03.

Shaun the Sheep: The Flight Before Christmas (Shaun le mouton: L'échappée de Noël), de Steve Cox [AC] [AC]

Moyen. Court métrage d'animation vu dans le programme L'incroyable Noël de Shaun le mouton.

Sortie en France le 2023-11-15.

Hokkyoku Hyakkaten no Concierge San (Le grand magasin), de Yoshimi Itazu [AC]

Pas terrible. Scénario très creux. Film d'animation surtout pour les enfants.

Sortie en France le 2023-12-06.

Timmy's Christmas Surprise (Joyeux Noël, Timmy), de Dave Scanlon / Liz Whitaker [AC]

Nul. Pas du tout d'humour. Court métrage d'animation vu dans le programme L'incroyable Noël de Shaun le mouton.

Sortie en France le 2023-11-15.



webmaster@vinc17.org