Version française

Vincent Lefèvre's Blog (in English, when available)

List of titles. Filtering by Javascript not available.

All blog items (this page takes several hundred of kilobytes).

I am also on Twitter (English / French tweets) and on the Framapiaf Mastodon instance.

[XML]

[2017-06-21 23:38:01 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2017-06-11/2017-06-21)

(Cinema)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Detenuto in attesa di giudizio (1971) (Détenu en attente de jugement), de Nanni Loy [AC] [CaC]

Un excellent film kafkaïen. Vu au Cinéma Opéra à Lyon. Le film date de 1971, mais n'est sorti pour la première fois en salles en France qu'en avril 2017.

Sortie en France le 2017-04-26.

Hikari (Vers la lumière), de Naomi Kawase [AC] [CaC]

Très beau film, unique en son genre: le sujet est nouveau; ce n'est pas du tout un film qu'on a l'impression d'avoir déjà vu. Belle musique. Vu dans le cadre des avant-premières cannoises au Lumière Terreaux à Lyon.

Sortie en France le 2018-01-10.

HHhH, de Cédric Jimenez [AC] [CaC]

Excellente mise en scène. Malheureusement, la langue des personnages n'est pas respectée: les nazis qui parlent anglais, c'est extrêmement gênant. J'ai beaucoup aimé la musique, qui colle parfaitement au film.

Sortie en France le 2017-06-07.

Jeune femme, de Léonor Serraille [AC] [CaC]

Très bien, notamment grâce à l'énergie de l'actrice principale, Laetitia Dosch. C'est le film qui a obtenu la Caméra d'Or à Cannes en 2017. Seul le scénario m'a un peu déçu: ça tourne en rond. Film vu dans le cadre des avant-premières cannoises au Lumière Terreaux à Lyon.

Sortie en France en 2017-09.

Kurîpî: Itsuwari no rinjin (Creepy), de Kiyoshi Kurosawa [AC] [CaC]

Un bon thriller, quoique pas entièrement convaincant. D'après un roman.

Sortie en France le 2017-06-14.

Isla Bonita, de Fernando Colomo

J'ai bien aimé. Un film en partie porté par sa jeune actrice principale, Olivia Delcán, cependant trop âgée pour son rôle. Vu au cinéma Lumière Bellecour à Lyon, dans le cadre du festival Métamorphoses – Focus sur le cinéma européen contemporain. Il est peu probable que ce film sorte un jour en salles en France.

Makala, d'Emmanuel Gras [AC] [CaC]

Un documentaire saisissant, quoique parfois trop lent. Grand Prix Nespresso Semaine de la Critique à Cannes en 2017. Vu dans le cadre des avant-premières cannoises au Lumière Terreaux à Lyon.

Sortie en France le 2017-12-06.

Pervyy uchitel (1965) (Le premier maître), d'Andrey Konchalovskiy [AC] [CaC]

Un bon film pour son sujet. Cependant, certaines scènes sont inutilement trop longues.

Le premier long métrage d'Andrei Konchalovsky. Vu en 35 mm à l'Institut Lumière.

The Mummy (La momie), d'Alex Kurtzman [AC] [CaC]

J'ai assez bien aimé. Quelques bonnes idées dans le scénario, comme l'identité du personnage joué par Russell Crowe, ou comment obtenir du sable en pleine ville. Vu en 3D IMAX VOST, ce qui apporte un gros plus pour ce genre de film avec effets spéciaux.

La meilleure version est largement The Mummy (1999) de Stephen Sommers, pour son côté humoristique.

Sortie en France le 2017-06-14.

Nothingwood, de Sonia Kronlund [AC] [CaC]

Documentaire assez intéressant, car je n'avais jamais entendu parler de Salim Shaheen, auteur de séries Z en Afghanistan (d'où le titre du film), et je ne pensais même pas que ça pouvait exister. Mais il n'y avait pas de quoi en faire un long métrage.

Sortie en France le 2017-06-14.

Touchez pas au grisbi (1954), de Jacques Becker [AC] [CaC]

Pas mal. Vu en version numérique restaurée. Comme on peut le voir dans la bande-annonce de l'époque, à sa sortie, le film était interdit aux moins de 16 ans! Il est tous publics depuis 1991.

Reprise en France le 2017-04-19.

A Fábrica de Nada (L'usine de rien), de Pedro Pinho [AC]

Sujet intéressant, mais le film est beaucoup trop long. Le passage en comédie musicale (vers la fin) est mauvais. Sur le fond, j'ai de gros doutes sur l'autogestion dans ce cas particulier; le film aborde bien les limites, cependant ça ne va pas plus loin.

Sortie en France le 2017-12-13.

Agoniya (1981) (Raspoutine l'agonie), d'Elem Klimov [AC] [CaC]

Moyen. Le film, composé d'une suite de tableaux, est souvent bavard (dans un style théâtral), long (2 heures et demie), et difficile à suivre. Il a cependant des qualités, comme les très belles couleurs et certaines scènes. Vu en 35 mm à l'Institut Lumière.

Free Fire, de Ben Wheatley [AC] [CaC]

Pas de scénario. Quasiment un huis clos où ça tire dans tous les sens, et personne ne sait pourquoi. Du gros n'importe quoi, y compris (volontairement) dans les dialogues. Je ne vois pas l'intérêt de ce film, d'autant plus qu'on se fout complètement des personnages. Contrairement à du Tarantino, ici, c'est franchement répétitif et ennuyeux.

Sortie en France le 2017-06-14.

Return to Montauk (Retour à Montauk), de Volker Schlöndorff [AC] [CaC]

Film trop littéraire, extrêmement ennuyeux et sans émotion. Bref, c'est très mauvais.

Sortie en France le 2017-06-14.

[2017-06-10 22:00:20 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2017-05-28/2017-06-10)

(Cinema)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

King of the Belgians, de Peter Brosens / Jessica Woodworth [AC]

J'ai adoré. Un film très drôle. Vu en dans le cadre de la 2e édition d'On Vous Ment! (festival documenteur à Lyon), alors qu'il était depuis près d'un an dans ma liste des films à voir et que j'attendais une sortie en salles en France.

Doua lozuri, de Paul Negoescu

Excellente comédie, d'après la nouvelle éponyme Deux gros lots de Ion Luca Caragiale [IMDb] (mais l'intrigue du film est contemporaine). On rit énormément, et c'est bien filmé.

Vu au cinéma Lumière Bellecour à Lyon, dans le cadre du festival Métamorphoses – Focus sur le cinéma européen contemporain. La copie reçue par les organisateurs du festival était malheureusement de mauvaise qualité (style DVD); c'était apparemment la seule façon d'avoir des sous-titres en français. Cependant, pour ce genre de film, ce n'était pas trop gênant.

Le vénérable W., de Barbet Schroeder [AC] [CaC]

Documentaire très intéressant.

Sortie en France le 2017-06-07.

Tschick (Goodbye Berlin), de Fatih Akin [AC]

Un très bon road-movie, d'après un roman. On rit assez souvent. Vu au cinéma Lumière Bellecour à Lyon, dans le cadre du festival Métamorphoses – Focus sur le cinéma européen contemporain. Aucune sortie n'est prévue en France; le film n'a pas de distributeur.

Nelyubov (Faute d'amour), d'Andrey Zvyagintsev [AC] [CaC]

Très bien. Prix du Jury au Festival de Cannes 2017. Vu en avant-première au Comoedia (salle 1) à Lyon.

Sortie en France le 2017-09-20.

On the Town (1949) (Un jour à New York), de Stanley Donen / Gene Kelly [AC] [CaC]

J'ai bien aimé. Les chorégraphies sont très bien faites, avec des plans qui durent. J'ai en particulier apprécié la première d'Ivy Smith (Vera-Ellen), plutôt originale: Miss Turnstiles Ballet. De très belles couleurs.

Vu en version numérique restaurée.

Reprise en France le 2015-12-30.

Unlocked (Conspiracy), de Michael Apted [AC] [CaC]

Un bon thriller, notamment grâce à l'actrice principale, Noomi Rapace, toujours excellente.

Sortie en France le 2017-05-31.

A River Runs Through It (1992) (Et au milieu coule une rivière), de Robert Redford [AC] [CaC]

J'ai bien aimé. Bien filmé, de belles images, mais le scénario n'a rien de vraiment captivant. Il manque quelque chose à ce film. Vu en version restaurée dans une magnifique copie numérique 4K au Cinéma Opéra à Lyon.

Reprise en France le 2017-05-24.

Man on a Tightrope (1953), d'Elia Kazan [AC] [CaC]

J'ai bien aimé.

Sortie en France le 2016-11-02.

Suntan, d'Argyris Papadimitropoulos [AC] [CaC]

J'ai bien aimé. D'abord envoûtant et érotique, le film glisse vers le thriller.

Sortie en France le 2017-05-31.

Faster, Pussycat! Kill! Kill! (1965), de Russ Meyer [AC] [CaC]

Pas mal.

Reprise en France le 2017-05-03.

Les sorcières de Salem (1957), de Raymond Rouleau [AC] [CaC]

Pas mal. Mon principal reproche est que le film est trop théâtral. La langue des personnages n'est pas respectée, mais ce n'est pas trop gênant dans ce film.

Vu en version numérique restaurée (séance unique à Lyon) dans le cadre du 8e Festival de l'Audiovision.

#Screamers, de Dean Matthew Ronalds

Moyen. Un film de type found footage. Des passages intéressants concernant Internet et la société. Sinon, le film est peu clair, peu convaincant et répétitif.

Vu dans le cadre de la 2e édition d'On Vous Ment! (festival documenteur à Lyon).

L'amant d'un jour, de Philippe Garrel [AC] [CaC]

Pas terrible. Le film ne raconte pas grand chose. Pas d'émotion.

Sortie en France le 2017-05-31.

Les fantômes d'Ismaël, d'Arnaud Desplechin [AC] [CaC]

Scénario superficiel. Film sans intérêt.

Sortie en France le 2017-05-17.

Drôles d'oiseaux, d'Élise Girard [AC] [CaC]

Scénario très creux.

Sortie en France le 2017-05-31.

Rodin, de Jacques Doillon [AC] [CaC]

Complètement raté. On s'ennuie beaucoup. Les images sont trop sombres, ou mal étalonnées. Je n'ai pas eu trop de difficultés à comprendre Vincent Lindon. Toujours est-il que le film est entièrement sous-titré.

Sortie en France le 2017-05-24.

[2017-06-07 21:51:03 UTC]
Patches 3 to 8 for GNU MPFR 3.1.5

(CariBlog – MPFR – Software)

Patches 3 to 8 of GNU MPFR 3.1.5 are available in the bugs section of the MPFR 3.1.5 page. The first five fix minor issues and patch 8 fixes some mpf2mpfr.h macros (only users of this header file, used to build GMP/mpf programs with MPFR instead of mpf, may be affected).

[2017-06-02 21:01:16 UTC]
Où je vais au cinéma depuis ces 17 dernières années

(Cinema)

Cela fait 17 ans (depuis début juin 2000) que je note quels films je vois au cinéma et où. Les cinémas où je suis allé au moins 53 fois:

[Graphe montrant où je vais au cinéma depuis juin 2000]

Ce graphe est aussi disponible en PDF.

Les CNP et Fourmi (avant leur rachat par l'Institut Lumière) et les cinémas Lumière sont comptabilisés comme des salles différentes.

[2017-05-27 21:52:31 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2017-05-23/2017-05-27)

(Cinema)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma, par ordre de préférence:

I guappi (1974) (Lucia et les gouapes), de Pasquale Squitieri [AC] [CaC]

J'ai adoré! Un très bon scénario servi par d'excellents acteurs. Les images et la musique sont très belles. Superbe plan-séquence final, très surprenant.

Vu en 35 mm à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Claudia Cardinale.

Anastasia (1997), de Don Bluth / Gary Goldman [AC] [CaC]

Très beau film d'animation utilisant la rotoscopie. Visuellement superbe. Musique et chansons magnifiques.

Vu à sa sortie en salles en 1998 et à sa reprise cette semaine, les deux fois en VF.

Reprise en France le 2017-05-24.

À mon âge je me cache encore pour fumer, de Rayhana Obermeyer [AC] [CaC]

Très bien filmé, avec de longs plans. La réalisatrice a adapté sa propre pièce de théâtre. Si après coup, l'origine théâtrale peut sembler évidente, je n'ai pas du tout eu cette impression pendant le film, qui ne ressemble donc pas du tout à du théâtre filmé. Enfin, le plan final est magnifique.

Sortie en France le 2017-04-26.

Pirates of the Caribbean: Dead Men Tell No Tales (Pirates des Caraïbes - La vengeance de Salazar), de Joachim Rønning / Espen Sandberg [AC] [CaC]

J'ai beaucoup aimé. La première scène d'action est surprenante et impressionnante. Le film devient ensuite plus convenu. Les effets spéciaux sont excellents (notamment en 3D) et servent bien le film, qui est très divertissant. Deux points négatifs: des plans souvent trop courts; manque d'humour, alors que c'est ce qui faisait en partie la force des 1er et 3e volets.

Sortie en France le 2017-05-24.

Alien: Covenant, de Ridley Scott [AC] [CaC]

Très bien. Vu à l'une des rares séances VOST IMAX au Pathé Carré de Soie (métropole de Lyon), mais en 2K seulement.

Sortie en France le 2017-05-10.

Little Boy, d'Alejandro Monteverde [AC] [CaC]

Très bien. Un beau message. J'aurais cependant préféré une fin différente.

Sortie en France le 2017-05-10.

Hatuna MeNiyar (Wedding Doll), de Nitzan Giladi [AC] [CaC]

J'ai bien aimé. L'actrice principale Moran Rosenblatt est attachante.

Sortie en France le 2017-04-19.

The Ugly Duckling and Me! (2006) (Le vilain petit canard et moi), de Michael Hegner / Karsten Kiilerich [AC] [CaC]

J'ai bien aimé. Une belle référence à Alien (1979) (scène de l'oeuf). Fin surprenante.

Psiconautas, los niños olvidados (Psiconautas), de Pedro Rivero / Alberto Vázquez [AC] [CaC]

Pas mal. Style particulier, inventif, mais qui m'a un peu rebuté.

Le film était précédé du court métrage Decorado d'Alberto Vázquez (que j'avais déjà vu deux fois au cinéma lors de programmes de courts métrages), auquel je n'avais pas non plus vraiment accroché à cause du style.

Sortie en France le 2017-05-24.

L'amant double, de François Ozon [AC] [CaC]

J'ai moyennement aimé. Pas convaincu par cette histoire. Le seul côté positif: le jeu des acteurs Marine Vacth et Jérémie Renier. Sur le thème de ce film, mieux vaut voir Dead Ringers (1988) de David Cronenberg.

Sortie en France le 2017-05-26.

V ogne broda net (1968) (Pas de gué dans le feu), de Gleb Panfilov [AC] [CaC]

Je n'ai pas du tout accroché.

[2017-05-22 20:41:44 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2017-05-18/2017-05-22)

(Cinema)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Gekijo-ban Sword Art Online: Ordinal Scale (Sword Art Online: The Movie - Ordinal Scale), de Tomohiko Ito [AC] [CaC]

J'ai adoré. Excellent scénario et univers visuel très riche. J'ai aussi bien aimé la musique et son utilisation dans le film.

[Mise à jour du 2017-05-28] Même s'il ne semble rien y avoir de faux, l'explication sur l'utilisation des nombres ordinaux par rapport aux nombres cardinaux me semble fumeuse, car dans le film, il n'apparaît que des nombres finis, et par conséquent à ce niveau, il n'y a pas de différence entre les deux.

Note: je ne connais pas du tout la série télé.

Sortie en France le 2017-05-17.

House of Strangers (1949) (La maison des étrangers), de Joseph L. Mankiewicz [AC] [CaC]

Excellent. Superbe réalisation.

14+ (14 ans premier amour), d'Andrey Zaytsev [AC] [CaC]

Très beau film. Toute la scène de la cassette audio est excellente, dont la fin est artistiquement superbe. J'ai bien aimé le commentaire de la fille: C'est écrit à la main. Belle bande originale.

Sortie en France le 2017-05-10.

De toutes mes forces, de Chad Chenouga [AC] [CaC]

J'ai bien aimé. Un bon scénario (qui a obtenu un prix) pour ce film quasi-autobiographique. Des acteurs convaincants.

Sortie en France le 2017-05-03.

Le roi de coeur (1966), de Philippe de Broca [AC] [CaC]

J'ai bien aimé, notamment l'aspect décalé avec les pensionnaires de l'asile de fous.

Reprise en France le 2017-01-25.

I Am Not Your Negro, de Raoul Peck [AC] [CaC]

Documentaire intéressant, mais un peu brouillon et superficiel (car seulement une heure et demie pour traiter plusieurs décennies d'histoire). Thème déjà vu dans d'autres documentaires. Mais la particularité ici, ce sont les nombreux extraits de films.

Sortie en France le 2017-05-10.

Shlosha Yamim Veyeled (1967) (Trois jours et un enfant), d'Uri Zohar [AC] [CaC]

J'ai moyennement aimé.

Reprise en France le 2016-10-26.

Metzitzim (1972) (Les voyeurs), d'Uri Zohar [AC] [CaC]

Pas terrible. Belle copie restaurée, cependant.

Sortie en France le 2016-10-26.

King Arthur: Legend of the Sword (Le roi Arthur: La légende d'Excalibur), de Guy Ritchie [AC] [CaC]

Nul!!! Les plans ne durent pas plus de 2 secondes. Quel supplice! De plus, le film est bavard et ennuyeux.

Sortie en France le 2017-05-17.

[2017-05-17 20:17:00 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2017-05-07/2017-05-17)

(Cinema)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Seishun no satsujinsha (1976) (Le meurtrier de la jeunesse), de Kazuhiko Hasegawa [CaC]

Un chef-d'oeuvre, d'après un roman. Excellente mise en scène, avec des plans-séquences et scènes oniriques. Fin superbe. Le film est peut-être trop bavard vers le début.

Vu à la Cinémathèque française. Les couleurs de la copie 35 mm étaient dénaturées (ce problème de copie était bien précisé sur le site web et dans la Cinémathèque); ce n'était cependant pas trop gênant. Durée annoncée 2 h 12, mais le film n'a duré que 1 h 57.

Ya tayr el tayer (Le chanteur de Gaza), de Hany Abu-Assad [AC] [CaC]

Très beau film, d'après une histoire vraie. Tous les acteurs sont excellents, adultes comme enfants.

Sortie en France le 2017-05-10.

They Live (1988) (Invasion Los Angeles), de John Carpenter [AC] [CaC]

Très bien. Vu pour la première fois au cinéma à la nuit Carpenter au Max Linder Panorama (projection du Blu-ray), dans le cadre des Nuits au Max (page Facebook).

L'horizon ne s'arrête pas à la Courneuve, de Dalila Choukri

Moyen métrage documentaire très intéressant sur une femme et artiste hors-norme: Bouka. Vu au cinéma Lumière Bellecour dans le cadre du 12e Panorama des cinémas du Maghreb et du Moyen-Orient (première édition lyonnaise), en présence de la réalisatrice Dalila Choukri.

Tes cheveux démêlés cachent une guerre de sept ans, de Fatima Sissani

Documentaire très intéressant et très dense, vu au cinéma Lumière Bellecour dans le cadre du 12e Panorama des cinémas du Maghreb et du Moyen-Orient (première édition lyonnaise), en présence de la réalisatrice Fatima Sissani.

Lo chiamavano Jeeg Robot (On l'appelle Jeeg Robot), de Gabriele Mainetti [AC] [CaC]

J'ai bien aimé. Une sorte de film de super-héros, avec de l'humour. Ce qui m'a le plus plu, et qui constitue l'originalité de ce film: le personnage d'Alessia (Ilenia Pastorelli), émouvante. Et les scènes de l'orteil aussi.

Sortie en France le 2017-05-03.

Sayônara (Sayonara), de Kôji Fukada [AC] [CaC]

Un film très lent avec un excellent travail visuel, en particulier sur la lumière. J'ai bien aimé.

Sortie en France le 2017-05-10.

Problemos, d'Eric Judor [AC] [CaC]

Une comédie sur les zadistes. J'ai assez bien aimé. Il n'y a pas vraiment de scénario, ni d'évolution. Dommage.

Sortie en France le 2017-05-10.

Tarde para la ira (La colère d'un homme patient), de Raúl Arévalo [AC] [CaC]

Un film de vengeance. Pas mal. Le film commençait fort, avec un bon plan-séquence d'ouverture. Ensuite, rien de bien particulier.

Sortie en France le 2017-04-26.

L'udienza (1972) (L'audience), de Marco Ferreri [AC] [CaC]

Moyen, parce que surtout trop long. Sinon, j'ai particulièrement aimé les couleurs et la musique. Vu en version restaurée à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Claudia Cardinale.

Le verrou, de Leïla Chaïbi / Hélène Poté

Documentaire vu au cinéma Lumière Bellecour dans le cadre du 12e Panorama des cinémas du Maghreb et du Moyen-Orient (première édition lyonnaise), en présence de la coréalisatrice Hélène Poté. Je n'ai pas vraiment accroché à cette histoire de rite, et j'ai trouvé ce film trop long, même s'il ne dure que 63 minutes.

Chemi Bednieri Ojakhi (Une famille heureuse), de Nana Ekvtimishvili / Simon Groß [AC] [CaC]

Filmé en plans-séquences, et c'est très agréable. Mais scénario sans véritable intrigue. J'ai trouvé le film peu intéressant et trop long. Cela aurait passé plus facilement s'il y avait eu de l'humour, mais là, rien du tout.

Sortie en France le 2017-05-10.

[2017-05-07 11:52:59 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2017-04-30/2017-05-06)

(Cinema)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Voyage of Time: Life's Journey (Voyage of Time: Au fil de la vie), de Terrence Malick [AC] [CaC]

Très beau film (en partie documentaire) pour ses images magnifiques, mais ce n'est que du 2K en projection. La voix-off, heureusement pas permanente, ne sert à rien.

Vu au Comoedia (salle 1) à Lyon. La séance était complète.

Sortie en France le 2017-05-04.

Going in Style (Braquage à l'ancienne), de Zach Braff [AC] [CaC]

J'ai beaucoup aimé. On rit souvent. Excellent casting. Bonne réalisation avec ses split-screens.

Sortie en France le 2017-05-03.

Komissar (1967) (La commissaire), d'Aleksandr Askoldov [AC] [CaC]

J'ai mis en peu de temps à accrocher, car c'est un film assez particulier, mais au final, j'ai beaucoup aimé. La mise en scène est incroyable. J'ai en particulier apprécié la scène très dure entre les enfants qui se termine avec la grande soeur sur la balançoire, celle de la danse vers la fin, et juste après, la vision prophétique dans une teinte différente.

Vu en 35 mm à l'Institut Lumière.

À lire: critique de François Giraud.

Nymphadelle, de Quentin de Jubécourt [AC]

Très bien. Visuellement superbe (paysages, photographie de Jérémie Piegay), de très beaux plans. J'ai beaucoup aimé la musique de Lucas Lambert. Avis mitigé sur le scénario… quoique le montage non linéaire est réussi.

Vu lors de la première le 2017-05-02 dans la salle 11 de l'UGC Ciné Cité Confluence à Lyon (salle louée), en présence de l'équipe du film (lyonnaise): réalisateur, scénariste et producteur Quentin de Jubécourt; coproductrice Isabelle Inglebert; acteurs Lucas Bernardi, Audrey Marain, Olivier le Dauphin, Sidney Laurent et Clément Cordero; et Axel Demeyere pour le son.

Le film a fait l'objet d'une campagne de financement par crowdfunding, via Ulule (plus de 20% du budget, qui était de moins de 10 000 EUR).

La scène de fin a été tournée sur une plage nudiste dans le sud de la France en octobre. Toutes les autres scènes (donc quasiment tout le film) ont été tournées en Rhône-Alpes, notamment dans le Vercors (pour ses splendides paysages); quelques retouches ont dû être faites en post-production. Pour le son, il y avait aussi des problèmes avec les avions. Le film contient quelques effets spéciaux, complètement invisibles, comme la scène de décapitation (au moment de la post-production, l'acteur ne se souvenait même plus avoir été décapité).

The Road to Mandalay (Adieu Mandalay), de Midi Z [AC] [CaC]

Très bon film, que ce soit pour la réalisation (de longs plans…) ou le scénario. De belles images également. Et j'ai bien aimé la scène avec le Dragon de Komodo.

Le titre (original ou français) est bizarre, car il n'est pas du tout question de Mandalay. Les personnages viennent de Lashio (où est né le réalisateur).

Sortie en France le 2017-04-26.

Bar Bahr (Je danserai si je veux), de Maysaloun Hamoud [AC] [CaC]

Bien, notamment la deuxième moitié. Début trop long.

Sortie en France le 2017-04-12.

11 minut (11 minutes), de Jerzy Skolimowski [AC] [CaC]

J'ai bien aimé. Un film qui vaut surtout pour sa fin spectaculaire. Vu dans la salle 1 (la très grande salle) du Comoedia à Lyon.

Sortie en France le 2017-04-19.

Umi yori mo mada fukaku (Après la tempête), de Hirokazu Koreeda [AC] [CaC]

J'ai bien aimé, même s'il ne se passe rien d'extraordinaire. Un peu long. Mon seul véritable reproche: la scène des billets de loterie sous le typhon n'est pas crédible.

Sortie en France le 2017-04-26.

Guardians of the Galaxy Vol. 2 (Les gardiens de la galaxie 2), de James Gunn [AC] [CaC]

Pas mal. Vu en 2D (pas le choix chez UGC). Le principal intérêt (outre l'humour), ce sont les effets spéciaux, mais ceux-ci semblent faits pour la 3D, car ils jouent sur la profondeur. Je n'ai pas pu être disponible pour l'une des deux seules séances en 3D IMAX VOST.

Sortie en France le 2017-04-26.

Camino a La Paz, de Francisco Varone [AC] [CaC]

Un road-movie assez intéressant.

Sortie en France le 2017-03-22.

Qing mei zhu ma (1985) (Taipei Story), d'Edward Yang [AC] [CaC]

Trop bavard, trop long, sans émotion. Vu en version restaurée numérique 4K à l'occasion de sa sortie en salles en France.

Sortie en France le 2017-04-12.

[2017-04-30 07:57:57 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2017-04-11/2017-04-29) / Hallucinations Collectives

(Cinema)

Du 11 au 17 avril, je suis allé à toutes les séances de la 10e édition du festival Hallucinations Collectives, qui s'est déroulée comme d'habitude au Comoedia à Lyon. Suite au succès des préventes, toutes les projections ont eu lieu dans la salle 1 (la plus grande salle). Globalement, j'ai trouvé cette édition un peu en dessous des précédentes; enfin, j'ai surtout été déçu par les courts métrages. Mes trois films préférés étaient:

  1. Opera (Opéra / Terreur à l'Opéra), de Dario Argento [AC] [CaC] (réalisation magistrale, avec ses mouvements de caméra).

  2. Teo-neol (Tunnel), de Seong-hun Kim [AC] [CaC] (cf ci-dessous).

  3. Soy Cuba, de Mikhail Kalatozov [AC] [CaC] (que j'avais déjà vu en 2003; des plans-séquences extraordinaires et des images en noir et blanc magnifiques).

Voici maintenant quelques commentaires sur une sélection des derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence. J'ai seulement exclu les anciens films passés au festival Hallucinations Collectives, car la liste est déjà très longue!

Teo-neol (Tunnel), de Seong-hun Kim [AC] [CaC]

Superbe! En plus du côté film de survie éprouvant, beaucoup d'humour et une critique des journalistes et politiciens.

Vu en avant-première à la soirée de clôture du festival Hallucinations Collectives.

Sortie en France le 2017-05-03.

Hounds of Love (Love Hunters), de Ben Young [AC] [CaC]

Excellent thriller, parfois éprouvant. Vu en avant-première au festival Hallucinations Collectives. C'était mon film préféré de la compétition longs métrages du festival.

Sortie en France le 2017-07-05.

Slava (Glory), de Kristina Grozeva / Petar Valchanov [AC] [CaC]

Excellent! Une satire d'une société corrompue, avec un petit côté thriller. Le film est remarquablement bien écrit.

Sortie en France le 2017-04-19.

Acción mutante (1993) (Action mutante), d'Álex de la Iglesia [AC] [CaC]

Excellent! Un film complètement fou! Vu dans une belle copie 35 mm au 6e Festival de Science-Fiction de Lyon: Les Intergalactiques.

Realive, de Mateo Gil [AC] [CaC]

Très bon film de science-fiction, fin excellente. Par le co-scénariste de Abre los ojos (1997) et de Mar adentro (2004), dont les thèmes sont repris ici. Vu au festival Hallucinations Collectives.

Get Out, de Jordan Peele [AC] [CaC]

J'ai très bien aimé. Un thriller avec un côté fantastique et de l'humour. Parfois prévisible, mais bien écrit. Vu en avant-première à la soirée d'ouverture du festival Hallucinations Collectives; il s'agissait de la deuxième projection en France, après Beaune.

Sortie en France le 2017-05-03.

The Eagle Huntress (La jeune fille et son aigle), d'Otto Bell [AC] [CaC]

Très bon documentaire pour son sujet, avec en plus de splendides paysages. Vu en VOST.

Sortie en France le 2017-04-12.

Message from the King, de Fabrice Du Welz [AC] [CaC]

Très bien. Vu en avant-première au festival Hallucinations Collectives, en présence du réalisateur Fabrice Du Welz. Il s'agissait d'un projet qui traînait à Hollywood depuis 10-12 ans. Fabrice Du Welz s'est retrouvé réalisateur de ce film car c'est l'acteur principal (Chadwick Boseman), qui avait déjà été choisi, qui l'a voulu. Le scénario était déjà bouclé, et Fabrice Du Welz n'a pas pu vraiment intervenir dessus, et beaucoup de choses ont été coupées au montage dans la relation entre Jacob King (Chadwick Boseman) et Kelly (Teresa Palmer), aux grands regrets du réalisateur. Le film a été tourné en 35 mm, Fabrice Du Welz étant opposé au numérique.

C'est le film qui a remporté de Grand Prix (prix du public) de la compétition longs métrages.

Sortie en France le 2017-05-10.

McCabe & Mrs. Miller (1971) (John McCabe), de Robert Altman [AC] [CaC]

Très bien.

Planet of the Apes (1968) (La planète des singes), de Franklin J. Schaffner [AC] [CaC]

Très bien pour son sujet, malgré de nombreuses incohérences. Par exemple, il semble tout naturel que tout le monde parle anglais. Et pourquoi les singes n'entendent pas l'humain parler au début? Cependant la fin est excellente, nettement meilleure que celle du roman.

Vu initialement à la télévision. Revu, pour la première fois au cinéma, au festival Les Intergalactiques.

Reprise en France le 2016-04-20.

The Autopsy of Jane Doe (The Jane Doe Identity), d'André Øvredal [AC] [CaC]

Très efficace pour le côté film d'épouvante. Scénario faiblard. Vu en avant-première au festival Hallucinations Collectives. C'est le film qui a remporté le prix du jury presse de la compétition longs métrages.

Sortie en France le 2017-05-31.

Escape from New York (1981) (New York 1997), de John Carpenter [AC] [CaC]

J'ai bien aimé. Vu initialement à la télévision. Revu, pour la première fois au cinéma, au festival Les Intergalactiques; il s'agissait d'une copie numérique.

À voix haute - La force de la parole, de Stéphane de Freitas / Ladj Ly [AC] [CaC]

Documentaire intéressant.

Sortie en France le 2017-04-12.

Life (Life: Origine inconnue), de Daniel Espinosa [AC] [CaC]

J'ai bien aimé, même si le scénario manque de crédibilité. Le meilleur: un très bon plan-séquence pour le premier jour. Ensuite, la mise en scène est trop classique. La fin est plutôt bien faite, même si ça reste très prévisible.

Sortie en France le 2017-04-19.

Death Race 2000 (1975) (La course à la mort de l'an 2000 / Les seigneurs de la route), de Paul Bartel [AC] [CaC]

J'ai bien aimé. Un film très fun, complètement amoral.

Vu en 35 mm au festival Les Intergalactiques. Il s'agissait d'une copie VF, mais le doublage était très bon: on a bien une sensation de jeu d'acteurs et non pas de personnes qui ne font que lire leur texte (comme de nos jours). Ce film était déjà passé à Lyon en avril 2010, à la 3e édition de l'Étrange Festival Lyon (maintenant, Hallucinations Collectives), avec deux autres films de Paul Bartel; j'avais pu voir ces deux autres films, mais je n'étais pas disponible pour celui-ci.

Le serpent aux mille coupures, d'Eric Valette [AC] [CaC]

J'ai bien aimé.

Sortie en France le 2017-04-05.

Mai morire, d'Enrique Rivero [AC] [CaC]

Le principal et seul véritable intérêt du film: des images magnifiques, notamment dans le plan-séquence du début. Sinon, c'est un peu ennuyeux.

Sortie en France le 2017-03-29.

The Limehouse Golem, de Juan Carlos Medina [AC] [CaC]

J'ai bien aimé, notamment pour la reconstitution. Vu au festival Hallucinations Collectives, en présence du réalisateur franco-espagnol Juan Carlos Medina. Ce dernier a expliqué qu'il était impossible de recréer le Londres industriel à Londres; le film a alors été tourné dans le Yorkshire, en particulier dans une usine abandonnée. Le tournage a duré 37 jours. Alan Rickman devait jouer le rôle principal; le film lui est dédié.

Cessez-le-feu, d'Emmanuel Courcol [AC] [CaC]

J'ai bien aimé pour son sujet et le casting (Romain Duris, Céline Sallette et Grégory Gadebois dans les rôles principaux). Mise en scène moyenne. Un peu trop long.

Sortie en France le 2017-04-19.

Prevenge, d'Alice Lowe [AC] [CaC]

Pas mal. Vu au festival Hallucinations Collectives.

Note: L'actrice, réalisatrice et scénariste Alice Lowe, qui joue le personnage principal, était réellement enceinte pour son rôle. Elle ne devait donc pas traîner pour le tournage (qui a duré 11 jours).

The Unseen, de Geoff Redknap [AC] [CaC]

Pas mal. Vu au festival Hallucinations Collectives. Il s'agissait de la 2e projection en France, après le PIFFF. Le film n'a pas encore de distributeur.

The Fate of the Furious (Fast & Furious 8), de F. Gary Gray [AC] [CaC]

Pas mal. Rien de vraiment intéressant ou nouveau, à part le piratage des objets connectés, donnant lieu à des scènes impressionnantes. Le film va trop loin dans le n'importe quoi.

Sortie en France le 2017-04-12.

El hombre de las mil caras (L'homme aux mille visages), d'Alberto Rodríguez [AC] [CaC]

Moyen. Un peu d'humour, pas de suspense, trop long.

Sortie en France le 2017-04-12.

Un bacio (One Kiss), d'Ivan Cotroneo [AC] [CaC]

Moyen et parfois agaçant.

Sortie en France le 2017-04-26.

Smurfs: The Lost Village (Les Schtroumpfs et le Village perdu), de Kelly Asbury [AC] [CaC]

Assez divertissant, sinon sans intérêt. Concernant l'animation, j'aurais préféré un rendu 2D (dessins traditionnels) et non pas des images de synthèse. Je n'ai pas vu les deux premiers volets.

Sortie en France le 2017-04-05.

La belle occasion, d'Isild Le Besco [AC] [CaC]

Un film bizarre et sensuel. J'ai moyennement aimé. Enfin, il y a une scène assez délirante (voir le comportement du chien…). Euh, et c'est quoi cette phrase sur les femmes à la fin?

Sortie en France le 2017-04-12.

La papesse Jeanne, de Jean Breschand [AC] [CaC]

Aucun intérêt, peut-être à part quelques paysages. Qu'a voulu le réalisateur?

Sortie en France le 2017-04-26.

Enfin, je recommande le court métrage Cuánto. Más allá del dinero (vidéo sur YouTube) de Kike Maíllo (le réalisateur d'Eva).

[2017-04-11 16:43:33 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2017-04-01/2017-04-10)

(Cinema)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence.

Tout d'abord, je recommande fortement Lady Macbeth (The Young Lady), de William Oldroyd [AC] [CaC], qui sort demain. Je l'avais vu en avant-première au festival Ciné O'Clock en février, et revu dimanche dernier au Comoedia en film surprise. Il est actuellement en 2e position dans mon top 2017 (sur 126 nouveaux films).

Das finstere Tal, d'Andreas Prochaska [AC] [CaC]

Un superbe western, en partie dans la neige. Excellent scénario. De splendides paysages. Très bien aussi pour la mise en scène et la musique.

Vu au Goethe-Institut Lyon en présence de l'auteur du roman Thomas Willmann, dans le cadre du festival Quais du polar.

Corporate, de Nicolas Silhol [AC] [CaC]

Excellent thriller, sur un sujet de société. Beaucoup de tension. Céline Sallette est très convaincante. La seule faiblesse du film est la mise en scène.

Sortie en France le 2017-04-05.

Vedo nudo (1969) (Une poule, un train... et quelques monstres), de Dino Risi [AC] [CaC]

Film à sketches très drôle, vu en numérique à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Dino Risi. Mon préféré des 7 sketches est largement Le Monstre et la Pucelle (L'ultima vergine), suivi de Ornella et de Je vois nu (Vedo nudo).

Beauty and the Beast (La Belle et la Bête), de Bill Condon [AC] [CaC]

Très beau film porté par Emma Watson. Maintenant, certaines séquences musicales manquent d'émotion et les loups sont ratés.

Sortie en France le 2017-03-22.

To Live and Die in L.A. (1985) (Police fédérale, Los Angeles), de William Friedkin [AC] [CaC]

Très bien, notamment la longue course-poursuite en voiture, très spectaculaire. Vu en version numérique restaurée au Comoedia à Lyon, dans le cadre de la reprise du film en salles et de Ciné Collection (programme du GRAC).

Reprise en France le 2017-01-04.

Une affaire de femmes (1988), de Claude Chabrol [AC] [CaC]

Très bien. Vu en 35 mm à l'Institut Lumière lors d'une soirée Claude Chabrol par Jean Douchet.

Zéro phyto 100% bio, de Guillaume Bodin [AC]

Documentaire très intéressant vu en avant-première au Comoedia à Lyon, en présence du réalisateur Guillaume Bodin. Dans la lignée de Nos enfants nous accuseront (2008) de Jean-Paul Jaud; on voit d'ailleurs une affiche de ce film dans une cantine.

Au passage, c'est moi qui ai soumis le film sur l'IMDb.

Sortie en France le 2017-11-08.

Anima persa (1977) (Âmes perdues), de Dino Risi [AC] [CaC]

J'ai bien aimé. À la lisière du fantastique et du film d'épouvante. Vu en numérique à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Dino Risi.

Revengeance (La Vengeresse), de Jim Lujan / Bill Plympton [AC] [CaC]

J'ai bien aimé. Ce film a fait l'objet d'un financement par crowdfunding via Kickstarter (page du film), auquel j'ai participé.

Vu au Comoedia à Lyon, salle 4 (grande salle).

Sortie en France le 2017-04-05.

Obce Niebo (Strange Heaven), de Dariusz Gajewski

Un film kafkaïen. J'ai bien aimé. Vu au Comoedia à Lyon, dans le cadre du festival Kinopolska.

Ghost in the Shell, de Rupert Sanders [AC] [CaC]

J'ai bien aimé. Réussi visuellement (la ville fait penser à Blade Runner) et pour la 3D. Certains plans sont trop proches du film d'animation (ou du manga?) et ne rendent pas bien ici.

Sortie en France le 2017-03-29.

À bras ouverts, de Philippe de Chauveron [AC] [CaC]

On rit assez souvent. C'est meilleur que Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu? (2014), du même réalisateur.

Sortie en France le 2017-04-05.

High Treason (1929) (Point ne tueras), de Maurice Elvey [AC] [CaC]

Film muet vu en ciné-concert, avec accompagnement en live par le quatuor lyonnais Chromb (jazz à distorsion), au Zola à Villeurbanne. Il s'agissait de la version de 70 minutes en VF (pour tous les textes qui apparaissent à l'écran). Séance off de la 10e édition du festival Hallucinations Collectives, en partenariat avec la Cinémathèque de Toulouse.

J'ai assez bien aimé. Ce film de 1929 fait déjà apparaître le tunnel sous la Manche! En effet, il place l'action dans le futur. À l'époque, il y avait deux versions, avec l'action en 1950 pour l'une, et en 1940 pour l'autre. Mais la version qu'on a vue place l'action en 1995, soit juste après l'ouverture du véritable tunnel sous la Manche.

Le Cid chanté par Antoni Rossell, de Carlos Heusch

Vu en première mondiale au théâtre Kantor à l'ENS de Lyon, en présence du réalisateur Carlos Heusch et du chanteur Antoni Rossell. J'ai assez bien aimé. Le film est en castillan médiéval, et il a été projeté avec des sous-titres en français, mais il s'agissait d'une traduction proche des vers et du chant. La raison était de pouvoir substituer la langue d'origine par le texte en français, ce qui peut sembler un choix a priori évident. Cependant, dans le cadre d'un film sur une histoire (un texte) qu'on ne connaît pas, cela donne des sous-titres difficiles à suivre si on voulait passer un peu de temps à regarder aussi les images. Et c'était d'autant plus difficile pour moi que j'étais fatigué. L'idéal serait d'avoir deux types de sous-titres en français, au choix. Il y aura un DVD (le livret est en cours de préparation).

Texte provenant des pages de la première mondiale, sur le site web de l'ENS de Lyon et sur le site web du Ciham:

La Chanson de Mon Cid est le plus grand poème épique castillan du Moyen Âge. Elle raconte l'extraordinaire itinéraire épique d'un petit noble castillan, injustement condamné à l'exil par le roi Alphonse VI, qui, grâce à ses exploits guerriers, devient seigneur de la puissante ville de Valence et, par conséquent, l'objet de toutes les convoitises.

Antoni Rossell (Université de Barcelone), après de longues années de recherches, a pu établir une reconstitution musicale possible de la chanson et revisite devant nous le travail vocalique et gestuel d'un jongleur du 13e siècle. Le film reprend des extraits de cette interprétation lyrique de la chanson en y ajoutant de nombreux supports visuels et des séquences filmiques tournées sur les lieux mêmes évoqués dans la chanson. Il nous plonge ainsi dans une Espagne intemporelle, d'une beauté âpre, faite de dénuement et de silence; la terre dévastée de l'exil.

Note: C'est moi qui ai soumis le film sur l'IMDb hier. La publication a été acceptée, mais pour le moment, le contenu du lien vers la page de l'IMDb n'est pas encore disponible publiquement.

Le boucher (1970), de Claude Chabrol [AC] [CaC]

Pas mal. Vu à l'Institut Lumière lors d'une soirée Claude Chabrol par Jean Douchet.

The Lost City of Z, de James Gray [AC] [CaC]

Pas mal. Un peu trop mou et trop de coupures sans transition. D'après une histoire vraie.

Sortie en France le 2017-03-15.

L'Opéra, de Jean-Stéphane Bron [AC] [CaC]

Documentaire beaucoup trop long. Pas mal au début, mais il se répète.

Sortie en France le 2017-04-05.

Zjednoczone stany milosci (United States of Love), de Tomasz Wasilewski [AC] [CaC]

Je n'ai pas aimé. Seule qualité: très belle image d'Oleg Mutu. Une ou deux scènes amusantes, comme celle des oiseaux. Sinon, rien d'intéressant, aucune émotion, et beaucoup de scènes de nudité inutiles.

Sortie en France le 2017-04-05.

[2017-04-10 11:44:15 UTC]
My Latest Publications

(CariBlog – MPFR)

I have two new papers that have just been accepted, both related to GNU MPFR.

[2017-03-31 21:49:57 UTC]
Reflets du cinéma ibérique et latino-américain et les derniers films que j'ai vus (2017-03-26/2017-03-31)

(Cinema)

Tout d'abord un petit bilan de la 33e édition des Reflets du cinéma ibérique et latino-américain, qui s'est terminée mercredi. J'y ai vu 20 films, dont 9 des 10 films de la compétition. J'ai trouvé le festival décevant par rapport aux années précédentes. Il n'y a qu'un seul film que j'ai vraiment adoré: Cien años de perdón (Insiders), de Daniel Calparsoro [AC] [CaC]; c'est d'ailleurs le film qui a obtenu le Prix du Public CIC Iberbanco (compétition). Les autres films de la compétition étaient nettement moins bons. Sinon, les films qui sortaient du lot étaient la comédie Mi gran noche d'Álex de la Iglesia (cf ci-dessous) et les polars.

Maintenant, voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Mi gran noche, d'Álex de la Iglesia [AC]

Une excellente comédie, complètement délirante. Vue aux 33es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne.

Kong: Skull Island, de Jordan Vogt-Roberts [AC] [CaC]

J'ai beaucoup aimé, sauf le début un peu raté. Réussi pour l'aspect visuel, les quelques scènes de combats impressionnantes et le côté politique. C'est le meilleur des King Kong que j'ai vus, peut-être à égalité avec le King Kong (2005) de Peter Jackson. À noter une très bonne scène après le générique (notamment les premières secondes de cette scène).

Sortie en France le 2017-03-08.

Brimstone, de Martin Koolhoven [AC] [CaC]

Un très beau western pour sa mise en scène, sa photographie et sa noirceur, porté par Dakota Fanning. Très bon scénario non linéaire, un peu déroutant à certains moments.

Sortie en France le 2017-03-22.

Fiore, de Claudio Giovannesi [AC] [CaC]

Joli film. Très bien filmé, avec de longs plans. La jeune actrice Daphne Scoccia est rayonnante.

Sortie en France le 2017-03-22.

Que Dios nos perdone, de Rodrigo Sorogoyen [AC]

J'ai bien aimé. Un thriller efficace. Vu en avant-première aux 33es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne.

Sortie en France le 2017-08-09.

Alba, d'Ana Cristina Barragán

Pas mal. Un peu trop long. Vu aux 33es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne.

1:54, de Yan England [AC] [CaC]

Film québécois partiellement sous-titré. Il se laisse voir, mais est peu crédible. Acteurs convaincants. On y retrouve Antoine-Olivier Pilon (Mommy) et Sophie Nélisse.

Sortie en France le 2017-03-15.

Chacun sa vie, de Claude Lelouch [AC] [CaC]

C'est du pur Lelouch: film choral avec un casting impressionnant (et une petite surprise concernant Johnny Hallyday), des chansons, etc. Quelques passages amusants. Un film pas très utile, mais qui se laisse voir sans trop d'ennui.

Sortie en France le 2017-03-15.

Girl Asleep (Fantastic birthday), de Rosemary Myers [AC] [CaC]

Moyen. Onirique, mais au bout d'un moment, on s'en lasse. Le style ressemble à celui de Wes Anderson.

Sortie en France le 2017-03-22.

Santa & Andrés (Santa y Andrés), de Carlos Lechuga

Le début avec son côté absurde est assez bon, mais le film devient ensuite inintéressant. Vu aux 33es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne.

El Cristo Ciego (Le Christ aveugle), de Christopher Murray [AC] [CaC]

Pas terrible, mais belle photographie. Vu en avant-première aux 33es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne.

Sortie en France le 2017-05-10.

La pared de las palabras, de Fernando Pérez

Peu intéressant dans l'ensemble. Mauvais montage. Film vu aux 33es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne.

Werewolf, d'Ashley McKenzie [AC] [CaC]

Un film style documentaire (et inspiré d'une histoire vraie) sur deux marginaux suivant un programme de sevrage à la méthadone. Beaucoup trop long (cela aurait dû être un court métrage) et filmé quasiment tout en gros plans sans intérêt.

Sortie en France le 2017-03-22.

[2017-03-25 22:38:00 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2017-03-16/2017-03-25)

(Cinema)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Cien años de perdón (Insiders), de Daniel Calparsoro [AC] [CaC]

Superbe film de braquage, humoristique et plein de rebondissements. Avec un très grand Luis Tosar. Film vu aux 33es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne. Étant déjà disponible en VOD, il ne sortira malheureusement pas en salles en France.

Patients, de Mehdi Idir / Grand Corps Malade [AC] [CaC]

Excellent film d'après l'autobiographie de Grand Corps Malade. Quelques très bonnes idées dans la mise en scène: caméra subjective (au tout début), travellings

Sortie en France le 2017-03-01.

Toro, de Kike Maíllo [AC] [CaC]

Excellent film d'action / thriller, notamment pour ses superbes décors urbains et l'utilisation des couleurs. J'ai aussi beaucoup aimé la musique, qui renforce l'atmosphère du film.

Vu aux 33es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne. Le format était du 2.40, mais cadré dans du 1.85, donc avec des bandes noires en haut et en bas (la bande du bas partiellement utilisée par les sous-titres), et les parties gauche et droite de l'écran n'étaient pas du tout utilisées (en quelque sorte, 4 bandes noires de chaque côté); peut-être s'agissait-il d'un Blu-ray.

Koblic, de Sebastián Borensztein [AC] [CaC]

Très bien, concernant le scénario, la mise en scène, les acteurs et la musique. Une sorte de western.

Vu en avant-première aux 33es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne.

Sortie en France le 2017-07-05.

La región salvaje (La région sauvage), d'Amat Escalante [AC] [CaC]

J'ai beaucoup aimé. Une rencontre du 3e type version Escalante.

Vu aux 33es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne.

El ciudadano ilustre (Citoyen d'honneur), de Mariano Cohn / Gastón Duprat [AC] [CaC]

Très bonne comédie satirique.

Sortie en France le 2017-03-08.

Hidden Figures (Les figures de l'ombre), de Theodore Melfi [AC] [CaC]

Un film à voir pour son sujet, d'après des faits réels. À part ça, c'est un film hollywoodien de plus.

Sortie en France le 2017-03-08.

Rosa Chumbe, de Jonatan Relayze

J'ai bien aimé. Vu aux 33es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne.

Zoologiya (Zoologie), d'Ivan I. Tverdovskiy [AC] [CaC]

J'ai bien aimé. Une fable fantastique.

Sortie en France le 2017-03-15.

La luz en el cerro, de Ricardo Velarde

Bon scénario. Mais réalisation parfois hachée. Film vu aux 33es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne.

Era O Hotel Cambridge, d'Eliane Caffé [AC]

J'ai bien aimé. Vu aux 33es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne.

Toivon tuolla puolen (L'autre côté de l'espoir), d'Aki Kaurismäki [AC] [CaC]

Humoristique, mais parfois un peu trop décalé concernant le scénario, ce qui ne fait donc plus du tout réaliste et provoque un désintérêt à ce niveau. J'ai tout de même assez bien aimé.

Sortie en France le 2017-03-15.

Sophie's Choice (1982) (Le choix de Sophie), d'Alan J. Pakula [AC] [CaC]

Le film est long (2 h 30) et la première moitié est terriblement ennuyeuse. La seconde moitié est très bien, notamment les flashbacks.

Jesús, de Fernando Guzzoni [AC]

Pas mal. Trop de longueurs. Vu aux 33es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne.

El Amparo, de Rober Calzadilla

Pas mal. Une grosse première moitié est trop longue. Vu aux 33es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne.

Mate-me por favor, d'Anita Rocha da Silveira [AC] [CaC]

Un film bizarre et assez hermétique. Vu aux 33es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne, en présence de la réalisatrice et scénariste Anita Rocha da Silveira et du distributeur pour la France Jonathan Musset. La réalisatrice a choisi de traiter de la mort et du suicide, car quand elle avait 19 ans, sa meilleure amie s'est suicidée. Elle a alors commencé à lire sur le sujet. Elle a aussi voulu aborder le problème des violences faites aux femmes, qui peuvent se faire agresser dans la rue. La réalisatrice a aussi été marquée par un assassinat dans son enfance; le cadavre avait été abandonné dans un terrain vague. Les meurtres dans le film sont comme un virus qui contamine les gens du quartier. Concernant l'endroit où le film a été tourné, il s'agit d'un quartier de Rio de Janeiro surprotégé, où tout est fermé avec des grilles; il n'y a pas de trottoir, les voitures rentrent directement à l'intérieur. L'église existe et utilise une planche de surf comme autel; elle est tournée vers les jeunes. La musique utilisée dans le film est du funk. On ne voit pas de jeune qui fume, et c'est de l'autocensure: autrement le film aurait été interdit aux moins de 18 ans au Brésil. De même, l'alcool est seulement suggéré.

Sortie en France le 2017-03-15.

La Última Tarde, de Joel Calero

Le début est long et ennuyeux: le couple qui discute en marchant et dans un taxi. Cette partie est très similaire (mais nettement moins bien) à Before Sunset (2004) de Richard Linklater, y compris par la façon dont cela est filmé: de longs travellings de face entrecoupés de quelques secondes de dos. La fin est intéressante (le véritable sujet du film).

Vu aux 33es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne.

Tempestad (Un pays dans la tourmente), de Tatiana Huezo

Documentaire au sujet très fort, mais tout en voix-off monocorde (même problème avec El lugar más pequeño, de la même réalisatrice), avec des images souvent sans intérêt. Beau dernier plan, cependant.

Vu aux 33es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne. Il y avait le logo de la chaîne de télévision Arte en haut à gauche de l'écran tout le long du film. La copie devait probablement leur appartenir; le film était d'ailleurs passé sur Arte le 18 octobre 2016.

Siembra, de Santiago Lozano Álvarez / Ángela Maria Osorio Rojas

J'ai trouvé ce film vraiment ennuyeux. Mais j'ai bien aimé les acteurs. Vu aux 33es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne; film en 1.85 dans une source (Blu-ray?) en 16/9 (= 1.78) avec un vidéoprojecteur en 1.85 sur un écran en 2.35, donc une succession de bandes noires de tous les côtés.

[2017-03-13 22:35:53 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2017-03-04/2017-03-13)

(Cinema)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence. Tout d'abord, je recommande fortement Grave, de Julia Ducournau [AC] [CaC] (attention, interdit aux moins de 16 ans, et pas pour les personnes sensibles!), que j'avais vu en avant-première il y a un mois et qui sort ce mercredi; il a obtenu de nombreux prix dans les festivals, dont le Grand Prix et le Prix de la Critique au Festival International du Film Fantastique de Gérardmer 2017.

Alibi.com, de Philippe Lacheau [AC] [CaC]

Excellente comédie, avec un scénario à rebondissements et des références; celle à Star Wars est particulièrement bien trouvée.

Sortie en France le 2017-02-15.

Il mattatore (1960) (L'homme aux cent visages), de Dino Risi [AC] [CaC]

Très bien, avec un excellent scénario et jeu d'acteur de Vittorio Gassman en escroc: d'après le site de l'Institut Lumière, il incarne 17 personnages! Fin très réussie.

Film en noir et blanc avec une scène en couleur, vu en numérique à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Dino Risi.

Under sandet (Les oubliés), de Martin Zandvliet [AC] [CaC]

Très bien, d'après des faits peu connus de l'histoire du Danemark à la fin de la Seconde Guerre mondiale, mais avec un arrangement historique: Dans le film, c'est l'armée danoise qui est aux commandes de l'opération de désamorçage des mines. En réalité, cette opération a été conduite par les forces britanniques avec des officiers allemands en charge de chaque équipe de déminage. La dernière scène du chien est peu vraisemblable ([Révélations – non disponible]).

Note: le titre qui apparaît à l'écran au début du film est Land of Mine, qui est le titre international en anglais, mais pas le titre original.

Sortie en France le 2017-03-01.

Rara, de Pepa San Martín [AC] [CaC]

Excellente mise en scène, avec plusieurs plans-séquences (dont l'ouverture). Bon scénario et interprétation très convaincante. Film vu en avant-première à la 7e édition du festival Écrans Mixtes à Lyon.

Sortie en France le 2017-06-14.

Paris pieds nus, de Dominique Abel / Fiona Gordon [AC] [CaC]

Comédie fantaisiste très bien écrite, au scénario non linéaire. Dans la lignée des précédentes.

Sortie en France le 2017-03-08.

De plus belle, d'Anne-Gaëlle Daval [AC] [CaC]

Très beau film tourné à Lyon (Confluence, notamment) et ses alentours. Le plan-séquence d'ouverture est très réussi. C'est le premier film où je vois un TWIZZ de neolid; dans la même scène, on y voit aussi une BOX Lucie.

Sortie en France le 2017-03-08.

Patriots Day (Traque à Boston), de Peter Berg [AC] [CaC]

Un thriller efficace et impressionnant sur l'attentat du marathon de Boston en 2013 et la chasse à l'homme qui s'ensuit. Patriotique, mais on s'en doutait. D'ailleurs, quand les États-Unis se font attaquer, il y a un film patriotique qui vient derrière.

Sortie en France le 2017-03-08.

Panique tous courts, de Stéphane Aubier / Vincent Patar [AC] [CaC]

Programme de 4 courts métrages d'animation. J'ai bien aimé. Le meilleur est le dernier: La rentrée des classes.

Sortie en France le 2017-03-01.

Tiszta szívvel (Roues libres), d'Attila Till [AC] [CaC]

Film d'action humoristique. J'ai bien aimé. Style inventif passant des prises de vue réelles aux dessins, et inversement.

Sortie en France le 2017-02-15.

Poison (1991), de Todd Haynes [AC] [CaC]

J'ai bien aimé. Un film inventif, limite expérimental. Vu à une soirée spéciale à l'Institut Lumière dans le cadre de la 7e édition du festival Écrans Mixtes à Lyon: carte blanche à Jonathan Caouette. Copie numérique, car il n'existait semble-t-il plus de copie 35 mm.

Tom (Faces nord, le défi de Tom), d'Angel Esteban / Elena Goatelli [AC] [CaC]

Documentaire intéressant. Vu en avant-première au Comoedia à Lyon, dans le cadre d'une Soirée Montagne.

Sortie en France le 2017-03-08.

Barash, de Michal Vinik [AC]

Pas mal, des longueurs sur la fin. Vu à la 7e édition du festival Écrans Mixtes à Lyon.

20th Century Women, de Mike Mills [AC] [CaC]

J'ai moyennement aimé. À part quelques scènes amusantes, ça m'a plutôt ennuyé. Je suis allé voir le film pour les actrices (Elle Fanning notamment).

Sortie en France le 2017-03-01.

Lion, de Garth Davis [AC] [CaC]

Moyen, et surtout il y a des invraisemblances (et j'ai semble-t-il raison, cf explications plus loin, sans rien dévoiler). Je suis allé voir le film sans rien lire dessus, donc je ne savais pas du tout à quoi m'attendre. C'est préférable comme ça, d'autant plus que le début est peut-être la partie la plus intéressante, et le synopsis raconte tout! On apprend au tout début du film que celui-ci est basé sur une histoire vraie. Et pendant la deuxième partie, je me suis dit: mais il est vraiment con! Chez moi, je vais voir sur Wikipedia (version anglaise) ainsi qu'en référence l'article de l'histoire en question, et je m'aperçois que sur les points qui posaient problème, le film n'a pas raconté la réalité! [Révélations – non disponible]

La signification du titre du film est expliquée à la fin. Et il y a quelques secondes après le générique.

Sortie en France le 2017-02-22.

Gulistan, Land of Roses (Terre de roses), de Zayne Akyol [AC] [CaC]

Documentaire sur un sujet original (des combattantes kurdes du PKK, parfois très jeunes), mais c'est peu intéressant. Filmé quasiment tout en gros plans, je n'aime pas trop.

Sortie en France le 2017-03-08.

Il segno di Venere (1955) (Le signe de Vénus), de Dino Risi [AC] [CaC]

Je n'ai pas aimé et j'ai décroché (mais j'étais aussi très fatigué). Vu en numérique à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Dino Risi.

[2017-03-03 21:58:57 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2017-02-25/2017-03-03)

(Cinema)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Logan, de James Mangold [AC] [CaC]

Excellent film de la saga des X-Men. Pour son premier rôle au cinéma, Dafne Keen est très très impressionnante! La révélation du film! Concernant le scénario, j'ai particulièrement apprécié les côtés sombre et futuriste. Seule la réalisation est un peu décevante.

Sortie en France le 2017-03-01.

A Place in the Sun (1951) (Une place au soleil), de George Stevens [AC] [CaC]

Très bien. Vu en numérique à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective George Stevens.

Midaregumo (1967) (Nuages épars), de Mikio Naruse [AC] [CaC]

Très beau film, peut-être mon préféré des films de Mikio Naruse. Vu en numérique à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Mikio Naruse.

De sas en sas, de Rachida Brakni [AC] [CaC]

Un huis clos sur un sujet original. Bien filmé. J'ai beaucoup aimé sauf un petit quart d'heure inutilement théâtral vers la fin. La composition des personnages est assez bizarre: des personnages féminins (des femmes et une petite fille) d'un côté (d'après une histoire vécue par la réalisatrice), des hommes de l'autre, et encore des hommes en retrait (qui ne semblent pas exister). De bonnes idées dans la réalisation, comme le petit plan-séquence d'ouverture ou les détenus en hors-champ.

Le film a été tourné dans un hôpital psychiatrique désaffecté.

Sortie en France le 2017-02-22.

Orpheline, d'Arnaud des Pallières [AC] [CaC]

J'ai bien aimé. Scénario non linéaire, volontairement nébuleux: des moments de vie; le spectateur n'a pas tous les éléments. Un côté documentaire. Pas de musique originale.

Vu en avant-première au Comoedia à Lyon, en présence du réalisateur Arnaud des Pallières et de l'actrice Adèle Haenel; je n'avais rien lu sur le film auparavant. Concernant le scénario, le réalisateur voulait que le spectateur ait une part active dans le film (et Adèle a mentionné Mulholland Drive). À propos des actrices, il a préféré choisir des actrices avec lesquelles il voulait travailler plutôt que d'essayer d'avoir une ressemblance entre elles. Les actrices se sont rencontrées, mais le réalisateur n'a pas voulu qu'elles s'influencent concernant leur jeu dans le film. Le tournage s'est déroulé en Rhône-Alpes (plus précisément, dans les départements de la Loire et du Rhône).

Sortie en France le 2017-03-29.

Venezia, la luna e tu (1958) (Venise, la lune et toi), de Dino Risi [AC] [CaC]

J'ai plutôt bien aimé. Assez drôle et avec de belles couleurs. Scénario: les gags sont répétitifs.

Vu en numérique à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Dino Risi.

L'empereur, de Luc Jacquet [AC] [CaC]

Pas mal, mais peu d'intérêt quand on a déjà vu La marche de l'empereur (2005), qui était nettement meilleur.

Sortie en France le 2017-02-15.

Noces, de Stephan Streker [AC] [CaC]

Pas mal. Fin prévisible. Belle prestation de la jeune actrice Lina El Arabi. Globalement, ça fait téléfilm.

Sortie en France le 2017-02-22.

Split, de M. Night Shyamalan [AC] [CaC]

Moyen. Idée de base a priori intéressante, mais pas suffisamment exploitée. Quasiment pas de tension. Le côté fantastique est décevant. Le film vaut surtout pour le(s) jeu(x) de James McAvoy. On y retrouve aussi Anya Taylor-Joy, déjà excellente dans The Witch et qui a joué aussi dans Morgan.

Sortie en France le 2017-02-22.

Certain Women (Certaines femmes), de Kelly Reichardt [AC] [CaC]

Pas terrible: trop long, sans véritable scénario.

Sortie en France le 2017-02-22.

T2 Trainspotting, de Danny Boyle [AC] [CaC]

Je n'ai pas aimé. La seule bonne idée est de réunir les acteurs de Trainspotting (1996). Mais on ne retrouve pas la folie de l'original.

Sortie en France le 2017-03-01.

Fences, de Denzel Washington [AC] [CaC]

Au bout d'une demi-heure (ou moins), face à un bavardage terriblement ennuyeux sans mise en scène, on se rend compte qu'il s'agit de mauvais théâtre filmé, et ceci, jusqu'à la moitié du film. Ensuite, ça décolle un peu. Et il faut tenir au total 2 h 20. Globalement, c'est un très mauvais film.

Sortie en France le 2017-02-22.



webmaster@vinc17.org